Julien nous raconte son dernier voyage de reconnaissance à Oman

A l’extrême sud de la péninsule arabique… le Sultanat d’Oman. Un pays encore confidentiel pour le commun des mortels mais qui possède pourtant tous les ingrédients d’une destination « Trek, Culture, Nature », notre credo chez Tirawa !

Djebel Akhdar Oman voyage trek tirawaSur les hauteurs du Djebel Akhdar
Palmeraie d’Al Hamra OmanPalmeraie d’Al Hamra
Fort de BahlaFort de Bahla

Niveau culturel, Oman n'a pas la richesse de l’Iran, de la Jordanie ou de l’Egypte mais ce pays dispose tout de même de quelques sites remarquables. Pas de doute, c’est avant tout pour la grande variété des paysages et d’ambiances que l’on effectue un voyage à Oman. Ici les sommets à plus de 3000 m d’altitude tutoient de splendides cordons dunaires ocres ou blanc, un littoral aussi sauvage que découpé fait écho à de multiples canyons aux eaux limpides, l’improbable luxuriance des palmeraies contrastant avec l’aridité des massifs montagneux. Voilà, à mon sens, les véritables richesses du sultanat qui conviendra tant aux contemplatifs amateurs de petites balades ponctuelles qu’aux randonneurs aguerris.

Après quelques années de disette où tous les pays arabo-musulmans ont été injustement boudés sans distinction, les voyageurs reprennent enfin les chemins du sultanat pour (re)découvrir un pays particulièrement attachant, dépaysant et sûr ! Dans ce contexte, il était donc temps pour moi, en tant que créateur de voyages au Moyen Orient, de venir contrôler la logistique et la qualité des hébergements, de faire le point avec notre équipe de guides, d’améliorer nos programmes existants mais aussi de reconnaitre de nouveaux parcours.

Et niveau itinéraire, il faut dire que le terrain de jeu est à la hauteur…
En compagnie de Matthieu, l’un de nos accompagnateurs français à Oman, et après une visite de quelques classiques déjà en place sur nos voyages, nous rejoignons les montagnes du Djebel Akhdar, littéralement « la montagne verte ».

Canyon du Djebel AkhdarCanyon du Djebel Akhdar
Palmeraie typique du Djebel AkhdarPalmeraie typique du Djebel Akhdar

Avec des sommets qui culminent à 2000-2500 d’altitude, des villages et palmeraies blottis au fond de profondes gorges, les possibilités de randonnée à la journée sont vastes. L’objectif de mon repérage dans ces montagnes est simple : dénicher un vrai itinéraire de trek en traversée de 3 à 4 jours répondant à une triple équation :

  • beauté du parcours à travers des paysages spectaculaires,
  • variété de l’itinéraire sans passage monotone,
  • pas de transfert en véhicule entre les étapes.

Cela peut vous sembler être une évidence pourtant la difficulté d’Oman réside d’abord dans la nature de son terrain très rocailleux voire même difficile rendant certaines traversées à pied impossible sauf pour des chèvres de montagnes !

chèvres des montagnes Oman
Aussi, lorsque je crée de nouveaux itinéraires de trek, je suis soucieux de l’esthétique de l’itinérance à pied en intégrant autant que possible les portions les plus jolies avec les plus beaux points de vue tout en évitant donc les passages monotones. En reconnaissance il faut se mettre dans la peau de nos futurs, comme de nos fidèles voyageurs. C'est très facile, car marcher pour marcher très peu pour moi !

Notre reconnaissance dans les montagnes du Djebel Akhdar débute assez classiquement avec une première balade incontournable celle des trois "villages aux roses". Le long des falaj – système de canaux d’irrigation traditionnelle - nous les relions à flanc de montagne, en passant par les multiples jardins construits en terrasses. La spécialité de ces villages de montagne situés à quelques 2000 m d'altitude est la culture de la grenade (récolte en septembre) et des roses (floraison de mi-mars à fin avril) qui sont distillées pour la fabrication de l'eau de rose.

Villages aux rosesVillages aux roses

En fin d’après-midi, nous rejoignons notre lieu de campement sur le plateau à 2200 m d’altitude. En ce mois de janvier, les températures baissent drastiquement dès que le soleil se couche. Je suis content de ne pas avoir fait l’économie d’un bon sac de couchage !

Le lendemain matin, départ de notre trek depuis la petite localité d’Al Mihaybis. L’objectif de cette première étape est de rejoindre la belle palmeraie de Masirat Ash Shirayqiyyin en contrebas d’une gorge très impressionnante.


Emprunté par les villageois, le sentier en balcon chemine sous d’impressionnantes parois rocheuses de plusieurs centaines de mètres. Nous profitons de très belles vues sur ces montagnes arides et restons vigilants car certains passages s’avèrent plus raides et plus étroits. Passage par un village abandonné de longue date avant d’atteindre la palmeraie étagée, son falaj et son eau qui semble miraculeuse au cœur de cet environnement si minéral !



Ici s’affairent des travailleurs bangladais, main d’œuvre souvent préposée aux travaux agricoles à Oman. Il faut préciser que chaque nationalité a son métier qui l’attend : les Yéménites en restauration, les Pakistanais dans le BTP… Mais revenons-en à notre trek au cours duquel on traverse diverses cultures : dattes, citrons verts, bananes, patates douces. En remontant par un autre sentier dans le canyon puis à travers les barres rocheuses à l’aide d’une main courante, nous rejoignons à nouveau notre campement sur le plateau.


A partir de cette deuxième journée de trek, nous rejoingnons un guide local natif du Djebel Akhdar. Au-delà du meilleur cheminement pour notre trek en traversée, il s’agit également d’identifier les lieux de bivouac ainsi que les accès possibles pour la logistique de portage réalisée par 4x4.

trek djebel akhdar
trek djebel akhdar
Depuis le village d’Al Hilaylat, nous basculons aujourd’hui dans un autre wadi secondaire très beau. Il abrite entre autres des maisons sous roches improbables menant ensuite à une autre palmeraie encore plus impressionnante que la veille, la palmeraie de Masirat Al Jawamid. La lumière du matin est très belle et met en valeur les multiples murs en pierres de ce jardin en terrasses, suspendu dans le vide.

Depuis le village d’Al Hilaylat trek djebel Akhdar
Depuis le village d’Al Hilaylat trek djebel Akhdar


En remontant par le versant gauche, nous poursuivons vers le petit village d’Aqbat Al Biyut avant d'arriver, par le plateau, jusqu’au spectaculaire grand canyon du Wadi Al Farah que nous surplombons de 1000 m. Nous installons notre camp à proximité, ce qui nous laisse le temps d’explorer les environs et admirer ainsi des falaises en à-pics impressionnants.

Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Le lendemain, en longeant cet escarpement majestueux, nous traversons un réseau de canyons secondaires en partie boisés d’acacias et où l’on découvre une nouvelle fois des villages abandonnés bâtis en flancs de falaises. On imagine lorsque ces villages isolés étaient habités il y a une trentaine d’années... L'ensemble devait être encore plus harmonieux !

Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Après avoir atteint localité d’Al Maqal, nous entamons une descente vertigineuse nécessitant un réel pied montagnard pour appréhender ce terrain escarpé. Vires aériennes en balcons et « hors sentiers » sont au menu de cette  longue descente qui nous mènera jusqu’au Wadi Tanuf et sa joli palmeraie.

Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah
Trek Wadi Al Farah


Une baignade rafraichissante dans la gorge encaissée d’Al Far conclut à merveille de cette belle traversée nord-sud du massif !



Voilà dans les grandes lignes mon repérage terrain à Oman qui a permis ainsi d’appréhender la nature et la difficulté du terrain, le découpage des étapes et les lieux de bivouac avec mon équipe locale. Avec mon guide Matthieu, nous sommes unanimes pour valider ce nouveau parcours et pour en conclure qui s’agit sans doute d’un des plus beaux treks du pays !

Loin des sentiers battus, ce trek en cours d’élaboration sera proposé dès 2020. Il sera combiné à un second trek de 3 jours dans le massif du Wani Bani Awf très complémentaire, à une immersion dans le désert du Wahiba sans oublier des randonnées aquatiques dans les montagnes du Hajjar Oriental comme le Wadi Bani Khalid et le Wadi Shab.

Fort de NakhlFort de Nakhl

 Palmeraie du Wadi Bani KharusPalmeraie du Wadi Bani Kharus
Village de Misfat Al AbreyeenVillage de Misfat Al Abreyeen
Souk de NizwaSouk de Nizwa
Désert du WahibaDésert du Wahiba
Bivouac dans le désertBivouac dans le désert

 Désert du WahibaDésert du Wahiba

Bédouin du WahibaBédouin du Wahiba

 

Je rentre très enthousiate et surtout impatient à l'idée de vous proposer nos nouveaux itinéraires de trek à Oman !
 

Julien Erster