Suivez Christian Juni, fondateur de Tirawa, au pays des Soviets. De St Petersburg à Moscou en passant par Novgorod et Pskov.


Généralement, lorsque je voyage, j’écris au jour le jour mes impressions qui sont destinées aux     billets quotidiens mis en ligne sur le présent blog...

Pour ce petit voyage au pays des Tsars, moitié vacances et moitié repérage, je ne m’étais pas plié à ce rituel…
Mais Rose, notre patronne de la communication m’a rappelé à l’ordre avec obligation de produire une « inspiration de voyage », sinon terminé les voyages et je me retrouve avec une chaîne liée aux pieds de mon bureau ! Damned ! Mon prochain périple en Australie et en Nouvelle-Zélande approche ! Je me suis donc inspiré des différents textes publiés à chaud sur un réseau social bien connu, agrémentés par quelques bons souvenirs et d'une petite dose de recul. Autant vous prévenir tout de suite, ce n’est pas du Houellebecq - je viens d'ailleurs de terminer son dernier roman et quelques passages sur les frasques anciennes de son héros m’ont remémoré quelques instants magiques de ma propre vie - mais j'espère que, comme moi, vous trouverez la Russie en hiver de toute beauté !

J’avais donc décidé de ne pas passer la période des "fêtes de fin d'année" en France ! Je me suis donc enfui vers la Russie. Je ne suis allé qu’une seule fois en Russie, en Mars 1988, au retour d’un voyage de 4 mois où j’avais à l’époque fait un grand repérage (pour une boite éponyme qui fabrique des meubles de jardin en plastique) entre le Mexique, la Colombie, l’Equateur, le Pérou, le Chili et l’Argentine. À la fin de ce périple, le retour vers la France c’était fait en utilisant Aeroflot. Une vraie aventure dans l’aventure. L’avion (un Antonov à double pont) était rempli de marins qui sortaient de 6 mois de campagne en Antarctique. En quelques heures, tout le stock d’alcool disponible dans ce géant des airs avait disparu et des bouteilles commencèrent à circuler… Il faut dire que ce vol était particulièrement long… Buenos Aires – Salvador de Bahia – les Iles du Cap Vert – Oran – Budapest … et enfin Moscou. À chaque escale deux à trois heures de transit pour se dégourdir les jambes … et regarder les marins se réapprovisionner en alcools.

J’avais quitté Buenos Aires par plus de 30° Celcius… et j’arrivais à Moscou, pour 3 jours d’escale, avec une température qui descendait allègrement sous la barre des -20°C. J’avais réussi à obtenir un visa pour ces trois jours d’escale forcée, une aubaine pour moi, l’hôtel était en plus payé par Aeroflot ! Quelle époque ! Quelques extraits de mon journal de bord de l’époque : « A la sortie de l’aéroport règne une étrange atmosphère, à la limite de la paranoïa », « le contrôle des changes est draconien, heureusement j’ai planqué des gros billets en dollar dans une boite de film Ilford en laissant sortir l’entame du film », « change officiel : 1$ = 0.575 Roubles, au marché noir… c’est 10 fois plus ! ». Bref, cette première courte visite au pays des Soviets ne m’avais pas laissé un souvenir impérissable. Et 30 ans après, me voici plein d’entrain pour découvrir un petit bout de cet immense pays-continent. Il est vrai que cet été je vais encadrer un voyage autour du Monde qui va faire la part belle à la Russie !

Mais trêves de bavardages et entrons dans le vif... Première étape St Petersburg.

 

St Petersburg

St Petersburg
St Petersburg
St Petersburg

St Petersburg

St Petersburg23 décembre 2018. St Petersburg... c'est encore plus beau la nuit !


24 décembre 2018.
À St Petersburg... il y a aussi beaucoup de canaux et d'églises... Dans l'ordre nous admirerons la Cathédrale St Nicolas des Marins, l'Eglise St Sauveur sur le sang versé (construite sur le lieu où une bombe blessa mortellement Alexandre II en 1881), la Basilique St Pierre et St Paul (nécropole des Romanov) et la Cathédrale St Isaac. Notez que c'est souvent beaucoup plus beau dedans que dehors.

St Petersburg Ermitage


St Petersburg

St Petersburg
St Petersburg


25 décembre 2018.
Et pour finir, St Petersburg c'est pour beaucoup l'Ermitage, l'un des plus grands musées du monde. Alors certes c'est immense, il y a 60 000 œuvres exposées sur le stock de 3 millions qu'ils ont en réserve... mais ce n'est pas ma tasse de thé, pas au niveau des oeuvres évidemment mais c'est trop grand, trop de monde ! Je préfère nettement l'extérieur à l'intérieur ! Quelques photos quand même !


St Petersburg Ermitage

St Petersburg Ermitage
St Petersburg Ermitage
St Petersburg Ermitage


Novgorod

26 et 27 décembre 2018.
À 200 kilomètres au Sud de St Petersburg, cette ville a eu beaucoup d'importance dans l'histoire de la Russie. Il en reste un Kremlin intact et quelques vieilles églises. Comme d'habitude... c'est encore plus beau la nuit que le jour !

Novgorod
Novgorod
Novgorod
Novgorod
Novgorod

Pskov

28 et 29 décembre 2018.
Qui connaît cette ville au nom imprononçable ? Ses fortifications permirent pourtant de tenir tête aux Polonais qui voulaient envahir la Russie en 1581/1582 ! À la frontière avec la Lettonie et l'Estonie, nous rendons visite au monastère Pskov Pechersky Dormition et à la forteresse d'Izborsk. Un peu plus au Sud, à Mikhailovskoe, la propriété familiale de Pouchkine, on comprend mieux la nostalgie et la mélancolie qui imprègnent l'âme russe ! L'immersion slave continue...

Pskov
Pskov
Pskov
Pskov
Pskov


Moscou


31 décembre 2018. Acte I.
Nous allons passer 5 jours dans la capitale de la Russie qui le mérite croyez-moi. Notre camp de base est situé presque sous les remparts qui entourent le Kremlin, ce qui s'avèrera très pratique ! Au menu de cette première journée : la place Rouge, les stations de métro, le marché Izmailovsky et la cathédrale du Christ St Sauveur sur les rives de la Moskova.

Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Moscou

1er janvier 2019. Acte II
Poursuite de nos déambulations dans la ville. Dans le quartier de l'Arbat, avec à son extrémité le bâtiment stalinien qui abrite le ministère des Affaires Etrangères, nous croisons un rassemblement coloré de la secte Hare Krishna, et nous passons devant une statue de Pouchkine, accompagné de sa femme (qui le propulsa vers la mort). Et surtout nous admirons cette ville magnifique de nuit !
 

Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Moscou

Moscou

 До ско́рого!

2 janvier 2019. Acte III
Ciel bas, c'est une constante en Russie à cette époque de l'année, petite neige intermittente, froid relatif... Aujourd'hui on va trainer au chaud dans les musées. Au milieu du magnifique parc Gorky, le Garage, la galerie la plus branchée sur l'art du XXIème siècle. Vous admirerez entre autres les trois tas de charbon dont l'un est surmonté par un drapeau belge... C'est une œuvre / installation de Marcel Broodthaers. Quelques fois je pense que je suis un vieux "con" qui n'arrive pas à comprendre "l'art moderne" !

Un peu plus loin, la nouvelle galerie Tretiakov. C'est immense et il y a pas mal de belles choses. J'ai été surpris de trouver de nombreuses toiles avec Staline comme sujet central ! Retour dans le centre pour aller dans une autre sorte de temple, celui de la consommation avec un passage au Goum (ou Gum). Il y a 30 ans, lors de mon dernier passage dans ce magnifique building... il n'y avait que du caviar et des toques en vison à vendre ! Dans les rues autour de la place Rouge, l'animation bat son plein jusque tard dans la nuit ! Les choses ont bien changé...

Moscou

Moscou
Moscou
Moscou
Moscou
Moscou

Moscou
Moscou
Moscou
Moscou


3 janvier 2019. Acte IV
Lever matinal, je tenais à faire le tour intégral des remparts du Kremlin de nuit. C’est juste magnifique, la neige continue à tomber, fine et froide. Il me faudra presque deux heures, arrêts photos compris, pour réaliser cette circonvolution. Puis ce sera une journée culturelle, avec la visite de la partie « Art européen et Américain des 19° et 20° » du musée Pushkin, puis la magnifique exposition sur les œuvres de Frida Kahlo et Diego Riviera dans l’ancien manège devant le Kremlin.

Moscou
Moscou
Moscou
Moscou


4 janvier 2019. Acte V
Dernière journée à Moscou. On devait la consacrer à la visite du Kremlin… mais n’ayant pas fait de pré réservation sur internet quelques jours avant… une queue de plusieurs centaines de mètres nous dissuade totalement ! Du coup nous retournons sur la place Rouge et nous visitons l’intérieur de la Cathédrale Basile-le-Bienheureux, le bâtiment emblématique qui ferme la place. Shopping dans la rue Nikolskaïa, visite de quelques hôtels et de la place Loubianka, tristement célèbre à cause de l’immeuble blindé de l’ancien KGB… Il est maintenant temps de rentrer au camp de base !

Moscou

En conclusion… J’ai adoré ce bout de Russie, spécialement à cette époque de l’année ! Du coup j’ai proposé à Robert Dompnier, l’un des trois fondateurs de Tirawa, russophile notoire et russophone, de conduire un groupe de voyageurs Tirawa lors du nouvel an et des fêtes du Noël Orthodoxe à la fin de 2019.

До ско́рого !  


Christian Juni