Vous vous êtes très certainement déjà interrogé, voilà pourquoi il nous semble important de partager notre point de vue de professionnel. Cette question se pose d’autant plus pour vous qui maitrisez sans doute l’anglais et pour qui se rendre au pays de l’oncle Donald n’est pas aussi compliqué qu’en Papouasie.

Je me permets de vous raconter une petite histoire de deux couples d’amis en quête d’aventure et de grands espaces. Leur souhait, parcourir le Grand Ouest Américain de San Francisco jusqu’à Yellowstone… on les comprend.

Leur première idée est de faire une boucle en camping-car, en passant par Yosemite, Vegas, le Grand Canyon, Antelope, Monument Valley, Bryce Canyon, Arches, Salt Lake City.... Autant d'incontournables d'un voyage aux Etats-Unis qui exercent une fascinante et irrésistible attraction.   

Evidemment leur budget n’est pas extensible et leurs vacances non plus. Après le temps de la réflexion aidé par quelques guides de voyage et pléthore de sites sur le sujet conseillant tout et son contraire, vient celui de la mise en place.

Première urgence : réserver les vols avant d’être obligés de faire un Paris-San Francisco-Paris via Londres et Toronto…
La seconde est la location du camping-car pour 4. Une fausse bonne idée car celle-ci ne dispense pas de la réservation d’emplacements dans des campings. Finalement ils optent pour un hébergement dans les parcs nationaux qui correspond vraiment à l’esprit de leur voyage au cœur de la nature. Oui mais voilà, c’est déjà plein depuis l’an passé. Qu’à cela ne tienne, ils se rabattent sur des hôtels même s’ils sont un peu plus chers et des motels même s’ils ont un peu moins de charme. Ils se rassurent en se disant que ce n’est finalement que pour dormir… ils ne croient pas si bien dire.

On a beau répéter depuis l’école primaire que c’est le 3ème pays au monde en terme de superficie, c’est l’information dont on ne prend conscience qu’une fois au volant. Le périple final affiche presque 4000 miles en 16 jours sur place (je ne compte pas les jours passés dans l’avion).  Ils s’en souviendront longtemps de cette belle journée du Yosemite à Las Vegas. La découverte de la mythique Death Valley se transforme en halte salvatrice après 5 heures de route. Mais, l’exploration se résume au 25$ de frais d’entrée pour 50 photos autour du « visitor center » de Furnace et de l’ambiance générale avec quelques arbres de Josué dans la lumière de l’après-midi. Pas de Sierra Nevada, de Panamint Range, de massifs dunaires, de désert de sel, de canyons colorés et vertigineux, d’oasis improbables…. Il faut déjà reprendre la route pour Vegas à 4 heures de là.

Je force à peine le trait et pourrais citer d’autres journées mémorables comme celle-ci mais je sens que vous avez saisi mon propos.

Organiser son voyage seul, ça a du bon mais il y a souvent l’envers du décor. Choisir une agence de voyage d’aventure comme Tirawa pour votre voyage aux Etats-Unis c’est vous assurer :

  • Des vols au meilleurs prix
  • Un itinéraire bien pensé avec des découpages d’étapes permettant de profiter vraiment des sites majeurs et des petites perles confidentielles dénichées lors de voyages de reconnaissance.
  • Des originalités et des insolites. Vous ne restez pas aux « visitor centers » sur-fréquentés des parcs nationaux. Vous les explorez vraiment lors de journées de randonnée parfois accompagné d’un Ranger qui vous guide sur des chemins réglementés pour vous permettre de vivre des moments uniques en pleine nature.
  • Des hébergements confortables pré-réservés à l’intérieur ou juste à l’entrée des Parcs Nationaux. Qui n’a jamais rêvé de dormir dans une cabane en rondins de bois ?!
  • De ne pas passer à côté de la culture nord-américaine, votre guide local mais francophone, vous en expliquera toutes les subtilités
  • De voyager sereinement et en petit groupe de 12 participants maximum
  • De profiter vraiment de vos vacances en optimisant votre budget

Moralité : Si vous ne voulez pas vous contenter d’enchainer les étapes mais de vraiment profiter au maximum de votre voyage aux USA, sans frustration, ni speed, vous savez ce qu’il vous reste à faire.