Merci à Valérie pour ce témoignage suite à son voyage en Nouvelle Zélande !

Cette année 2017 je suis partie en voyage au bout du monde.

La Nouvelle Zélande m’attirait. J'avais reçu beaucoup de témoignages positifs, de paysages remarquables, de balades à ne pas manquer.

Rendez-vous lundi 6 février à l’aéroport Charles De Gaulle, premier contact avec les participants du groupe. Nous serons 9, le premier contact est sympathique. Après de très longs vols, une escale à Doha, nous arrivons à Auckland ou nous rencontrons notre guide Regan. Il est Néo-Zélandais et vit à Auckland. Il nous emmène visiter sa ville et ses coups de coeur.

 

Ce qui m'a frappé dans ce périple c'est qu'il y a de l'eau partout, bien sûr ce sont deux îles, mais il y a des lacs en nombre, des rivières, des fleuves, des glaciers, et évidement aussi des volcans. Nous marcherons tous les jours souvent dans des paysages verdoyants. L'emblème de la Nouvelle Zélande est la fougère, il y en aurait 120 espèces.


Il y a 10 randos incontournables pour les Kiwis. Nous en ferons deux. La traversée du Tongariro, une étape dans Queen Charlotte.

Nous partons tôt ce matin avec le bus du motel pour la traversée du Tongariro. Le début du chemin est très aménagé, nous marchons sur un tapis ! il y a du monde, la météo des jours précédents n'était pas bonne. La montée est régulière, tranquille. Le panorama est splendide. L'arrivée au col est magique, nous plongeons vers les lacs volcaniques bleus turquoises. Il y a une palette de couleur très nuancées, des
ocres, des bleus mais aussi des fumerolles.


Le trek de Queen charlotte dure normalement 4 jours, il faut réserver les hébergements un an à l'avance... Nous ferons une journée magique, nous partons en bateau sous le soleil bien qu'il fasse un peu frais. Le sentier chemine dans ce dédale de fjords, les vues sont féeriques, sous le soleil. Avant de reprendre le bateau de la Poste qui nous ramènera à Picton, je m'offrirai une baignade dans une eau claire mais très très fraîche.


Nous ferons également l'approche du glacier de Franz Josef, jusqu'à Robert Point. Cette rando est plus sauvage que les autres, le chemin est balisé mais sans plus, le terrain est glissant dans la forêt. Il ya moins de monde...

Après plusieurs passages sur des ponts de singes, nous arrivons sur une plate-forme face au glacier, un autre monde de la haute montagne, très belle journée.

 

Puis nous irons saluer Edmond Hillary au Mont Cook.


Dans un voyage, il y a les randos et il y a les rencontres , l'ambiance...Celle que j'ai ressenti est beaucoup moins stressée que mon quotidien, les contacts sont faciles malgré mon anglais hésitant.

Il y a aussi notre guide Regan qui a oeuvré pour que notre voyage dans son pays soit inoubliable, dispo, bienveillant, enthousiaste, il a réussi.

Valérie PRETAT