Michèle et Pierre nous donnent leur avis sur leur trek au Népal intitulé "Sanctuaire des Annapurnas"

Après de nombreux treks en Inde, au Maroc, au Pérou, en Bolivie, en Equateur, en Iran… le moment était venu pour nous d’aller découvrir le Népal. Nous avons dû attendre la retraite pour être disponibles pendant la meilleure saison du trek dans ce beau pays.

C’est durant le Tour des Annapurnas en 2007 que nous avons contracté le virus du pays (mais nous ne le savions pas encore). Cette année 2017, le Sanctuaire des Annapurnas était notre huitième trek au Népal avec Tirawa, le premier réalisé au printemps.
 
Pourquoi sommes-nous retournés si souvent dans ce pays ?
La diversité des paysages est telle que nous n’avons jamais eu l’impression de revoir les mêmes choses. Rien de comparable entre les paysages de l’est du pays dans la région du Kangchenjunga, la piste à l’ouest pour faire la Khora du Mont Kailash au Tibet, les hauts cols de l’Everest et leurs sommets prestigieux, la très belle vallée minérale du Mustang et ses innombrables traces du bouddhisme, les forêts et les lacs sacrés du Langtang ou les superbes villages autour du Manaslu.


 

Une autre raison de retourner si souvent dans ce pays est liée aux Népalais qui, malgré les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent, sont toujours accueillants et souriants, prêts à rendre service, à offrir le thé dans leur maison ou sous leur tente quand on a la chance de faire partie d’un petit groupe, heureux des rencontres quand on prend ne serait-ce que quelques minutes pour échanger un regard, un sourire ou quelques mots avec l’aide du guide ou d’un assistant. Une vrai cure de désintoxication par rapport à la sinistrose qui nous enveloppe habituellement !

Le jour du début de ce 8ème trek, nous avons eu le plaisir de retrouver le sirdar, deux assistants guides et deux porteurs que nous connaissions déjà, un bon moment d’émotion partagée. Cela s’était déjà produit, c’est le très gros avantage de partir en trek avec une agence à taille humaine et de plus très performante.



Nous souhaitions découvrir le pays au printemps pour voir les forêts de rhododendrons en fleurs. La floraison a été un peu précoce mais il restait des fleurs et nous avons pu nous rendre compte de ce que pouvait être un tel spectacle. Un autre moment fort a été bien sûr l’arrivée au camp de base de l’Annapurna sous un beau soleil, dans ce cirque majestueux avec ses sommets légendaires et le lendemain un sublime lever de soleil…


Une autre raison nous a incités à retourner rapidement au Népal, c’est le séisme dévastateur d’avril 2015. Depuis cette catastrophe, beaucoup de Népalais qui travaillaient dans le domaine du tourisme sont sans travail… C’est donc avec une grande émotion que nous avons retrouvé le Népal avec encore des séquelles mais aussi des reconstructions déjà très courageusement amorcées. Ce fut pour nous une grand bonheur de contribuer, même si c’est très modestement, à la reconstruction du pays et au retour des touristes


C’est d’abord la montagne qui nous a appelés au Népal et très rapidement nous avons réalisé qu’il y avait bien d’autres choses encore qui nous attiraient dans ce pays chaleureux et fascinant.


Un très grand merci à Tirawa et aux équipes locales, guides, sirdars, assistants guides et porteurs de nous avoir permis de vivre ces intenses moments de bonheur.


Michelle et Pierre Guillaud