Christian Leroy a réalisé un voyage d'une semaine en Jordanie. Il nous raconte ses 8 jours de dépaysement au gré de son itinéraire et des beautés du royaume hachémite.

Je gardais un excellent souvenir de fêtes de fin d’année passées dans le Wadi Rum alors j'ai voulu renouveler l’expérience.

Les guides jordaniens ont le sourire, les voyageurs sont de retour et c’est tant mieux. Ce petit pays, sans gaz ni pétrole, a beaucoup d’autres richesses à nous proposer. La Jordanie est une terre de civilisation. Ici, nous replongeons dans les royaumes bibliques, assyriens, babyloniens, nabatéens, l'influence des Grecs, la pax Romana, la domination de Byzance, l’arrivée de l’Islam, des croisés, etc... En voyage en Histoire !

Do nos jours, la Jordanie est musulmane, mais 8% de la population est chrétienne. De ce fait, nous trouvons des magasins de spiritueux et de bons vins jordaniens. Pour Noël, des magasins proposent des crèches miniatures sous tentes bédouines. Sans doute la plus réaliste de toute celle qu'on peut trouver....

Vous l'avez compris, un voyage en Jordanie comporte une bonne part de culturel en plus des paysages remarquables. Comme nous ne sommes partis que huit jours, nous avons limité nos visites de sites culturels et archéologiques à ceux situés sur la route des rois et du désert.
 

LE MONT NEBO

Situé à 11 km de Madaba, c’est au mont Nebo, selon l’Ancien Testament, que Moïse découvrit la Terre Promise et mourut. Depuis l’époque byzantine, c’est un lieu de pèlerinage. La vue depuis le site est spectaculaire. S’il n’y a pas trop de brume,  on voit la mer morte, le Jourdain (c’est dans le Jourdain que Jésus fut baptisé), l’oasis de Jericho, les collines de Cisjordanie, un des douze sources de Moïse.

Vue depuis le Mont Nebo

Le sol de l'église du Mont Nébo est décoré d’une superbe mosaïque

Nous poursuivons maintenant notre périple par la "Route des Rois"
 

Barage sur le wadi Al Mujib

Tout est noté...

L'intérieur est aussi sympa que l'extérieur


KÉRAK

Plus loin, l’arrêt s’impose à Kerak. Ce lieu est connu depuis l’antiquité, mais se sont les croisés qui l'inscrivirent dans l'histoire et qui bâtirent la forteresse actuelle. Elle est réputée invincible... jusqu’à sa chute.
Pour les connaisseurs, là on parle de Renaud de Chatillon, à la réputation ambigüe et du grand Saladin. Ce héros national a maintenu en échecs et vaincu les "agresseurs chrétiens" et restauré au moins en partie l'unité du monde arabe.

La forteresse de Kerak

forteresse de KérakL'intérieur de la forteresse

forteresse de Kérak JordanieAutre pièce de la forteresse de Kérak


SHAUBAK

Avant d’arriver à Pétra, un arrêt s’impose à Shaubak. Cette forteresse construite à partir de 1115 par le roi Baudoin 1er de Jérusalem et conquis par Saladin (encore lui :) ) en 1189. Si l’intérieur du château est ruiné, la muraille et la base des tours, ainsi que la porte d’entrée sont bien conservées. Le panorama sur la région est remarquable.

La porte du chateau de ShaubakLa porte du chateau de Shaubak

bas relief chateau de ShaubakDécoration dans le chateau

Campagne ShaubakLes alentours de Shaubak


PÉTRA

Indiana Jones et la Dernière Croisade firent connaître ce lieu magique au monde entier. Certes, le Graal reste à trouver, mais le site lui est bien réel. Difficile de trouver du vocabulaire pour décrire ce lieu.

Imaginez un peu un chaos de roches, des falaises, différentes sortes de grés et leurs camaïeux de couleurs. Ajoutez d’immenses tombeaux et des temples taillés dans la roche, des gorges étroites de parfois moins de 2 m de large, vous obtenez un lieu unique et à voir au moins une fois dans sa vie !

Pour la petite histoire, Pétra fut la capitale des Nabatéens qui s'y installèrent à partir du IV e siècle avant JC. Les Nabatéens furent maître des routes commerciales qui reliaient le sud de l’Arabie à la Syrie, l’Egypte et la Méditerranée. Puis les routes du commerce évoluant, Pétra sombra dans l’oubli avant d’être « redécouverte » en 1812 par le voyageur suisse J. Burckhardt.

Pour les amateurs et autres observateurs que nous sommes, les tombeaux mélanges des influences diverses : égyptiennes, assyriennes, grecques, romaines, etc...

A Pétra, nous dormons dans un hôtel à proximité de l’entrée du site. À cette époque de l’année, les nuits sont froides, il peut exceptionnellement neiger et je trouverai dommage de dormir sous tente alors qu’il y a 83 hôtels à Pétra qui peuvent nous offrir une bonne douche chaude le soir :) !

Je vous conseille deux journées pour visiter Pétra. Naturellement nous commençons par Little Petra, située à quelques kilomètres de Pétra. Cela permet aussi de garder le meilleur pour la fin ! Ce site qui servait de caravansérail est une bonne introduction à Pétra.
 

little PétraUn des tombeaux de Little Petra

De Little Pétra, nous empruntons un chemin qui va nous conduit directement au « monastère ». Il y a quelques années, ce chemin était réservé aux personnes ne craignant pas le vertige. Certains passages nécessitaient l’usage des mains. Aujourd’hui, des escaliers ont été taillés dans la roche et tout le monde peut, à condition d’aimer la marche, l’emprunter. Les paysages sont superbes et l’arrivée au monastère est magnifique. Comme on y arrive en fin de matiné (11h), les touristes qui arrivent de Pétra ne sont pas encore là ! Et oui, les 800 marches à gravir dans ce sens en découragent plus d’un. Nous, nous les emprunterons dans le sens de la descente.
 

Petra et little Petra JordanieSur le chemin entre Little Petra et Petra

Petra et little Petra JordanieChemin en balcon

El Deir (le monastère) est le plus imposant des monuments de Pétra (45 m de large, 42 m de haut).

La descente du monastère et des 800 marches, offre de beaux points de vues. Nous débouchons sur la rue à colonnades, puis sur le théâtre, la rue des façades et enfin sur la plus connue d'entre elles : Al-Khaznet (le Trésor). Il ne nous reste plus qu’à emprunter As Siq, la gorge étroite  de 2 kilomètres qui rejoint l’entrée du site.

 

Non seulement la gorge est belle, mais elle recèle aussi de points d’intérêts comme le tombeau Obélisque.
 

dromadaires JordanieDromadaires pour les balades

temple sud PetraLe temple Sud

rue des colonnes petra jordanieColonnes de la rue des colonnes

Petra JordanieIntérieur d'un des tombeaux

plafond Petra JordanieJeux de couleurs

Le trésor Petra JordanieLe trésor

Le Siq petra jordanieLe siq était comme de nos jours la principale voie de communication du site

statue le SiqStatue dans le siq


SECONDE JOURNÉE À PÉTRA

Au programme de notre deuxième journée sur le site de Pétra : le haut lieu du sacrifice. Nous y accèderons par un chemin discret, magnifique et peu emprunté qui a l’avantage de déboucher sur un point de vue qui domine le « trésor ». Etant partis de bonne heure (07h30) de Pétra, seules deux personnes nous ont précédées. Nous profitons pleinement du lieu.

petra jordanieLe départ de la balade

petra jordaniePoursuite de la balade sur le plateau qui domine Pétra

petra jordanieLe chemin va passer dans une gorge

petra jordanieDe plus près la gorge apparaît

petra jordanie le tresor d'en hautLe Trésor vu d'en haut

Notre visite se poursuit en direction du haut lieu des sacrifices qui domine le site de Pétra. Le retour sur le site permet de découvrir des lieux peu fréquentés comme le monument du lion, le tombeau du soldat romain pour finir par la rue des colonnades que nous avons traversé hier.

De là, nous partons visiter l’Eglise bysantine.

Poursuite dans des paysages de toute beauté

Nous dominons le site de Pétra

Un lion est sculpté dans la paroie
 

Des escaliers étaient taillés dans la roche pour redescendre sur le site

Arrivée sur un tombeau (il y en a 800 sur le site)

Couleur naturelle de la roche

Intérieur d'un tombeau

Le temple aux lions ailés 

Bédoin qui garde ses chèvres

L'église bysantine

Nous terminons notre visite par le Tombeau à urne, le Tombeau corinthien et le Tombe palais.

Pour retourner à Pétra, nous allons emprunter une sortie originale, un passage « secret », une petite gorge très étroite  qui permet de rejoindre directement le « barrage » à l’entrée du site.

Le tombeau à urne

Retour par une gorge très étroite

Fin de notre immersion à Pétra ! Sympa, non ?


LE DÉSERT DU WADI RUM

Vous avez aimé les paysages de Laurence d’Arabie ou de Seul sur Mars ? Saviez-vous que ces films ont été tournés dans le désert du Wadi Rum ? Action !

Il faut 1h30 de Pétra pour rejoindre le Wadi Rum. Pour ce faire nous embarquons dans un 4x4 local. Dans le Wadi Rum, les 4x4 sont comment dire… étonnants. Ils ne sont pas neufs et ne roulent que dans le désert. Il faut ouvrir le capot pour comprendre l’ingéniosité des bédouins, manifestement toutes les pièces ne sont pas d’origine et certaines relèvent du bricolage de génie. Et ça marche, enfin ça roule !
 

Il fait encore jour et nous allons rejoindre tranquillement le lieu de notre campement bivouac. Nous montons les tentes à l’abri d’une falaise qui nous restitue sa chaleur et nous coupe du vent.

Amine, notre chauffeur-cuisinier, nous a préparé un plat local. Nous sommes 6 avec guide et chauffeur mais il y'a de quoi nourrir tout bédouin qui passerait dans le coin... l'hospitalité n'est pas une légende ici. Un trou a été creusé dans le sable, une moitié de tonneau et des grilles superposées sur un feu enterré ont permis une cuisson parfaite des légumes et des morceaux de mouton. Le tout accompagné d’un petit vin jordanien offert par Ali, le responsable de notre équipe locale, on est vraiment bien ici.

Notre premier campement

Nos matelas sont prêts pour le repas

Le repas cuit dans le four du sable

Après une bonne nuit de sommeil, nous partons à pied à la découverte du désert. Les couleurs sont toujours impressionantes. Comme nous sommes loin des sentiers battus par les visiteurs à la journée, nous n'appercevrons que quelques 4x4 au loin. 

wadi rumPassage dans une gorge

wadi rumBalade tranquille

wadi rum dromadairesDromadaires du désert

um fruth wadi rumL'arche de Um Fruth

rocger bleu wadi rumLe rocher bleu

wadi nuqraCoucher de solei près de Wadi Nuqra

L'autre côté du Wadi Nuqra

wadi rumNous lézardons un peu

On peut aussi crapahuter et prendre un peu de hauteur

Les derniers rayons du soleil


Pour cette seconde journée dans le désert du Wadi Rum, le soleil boude et la fraicheur hivernale est bien présente. Nous gardons donc nos petites doudounes et nous restons pour la matinée dans le sud du désert.

 

Les paysages sont vraiment très colorés et nous sommes seuls au monde, loin des "tours" organisés à la journée.
 

Les nuages menacent

wadi rum randoOn garde les doudounes

wadi rum nuageJeux d'ombres et de lumières

Les roches du Wadi Rum

Notre guide Ahmad installe de lunch

Notre cuisinier et chauffeur Amine

Cette après midi, nous nous rapprochons du pied de l'Arche de Burdah avec le véhicule.

 

arche burdah jordanieLe début de l'ascension de l'arche de Burdah

arche burdah jordanieIl faut s'aider des mains

arche burdah jordanieL'arrivée sous l'arche

Le passage délicat en apparence, mais facile

arche de BurdahPassage sur l'arche

Vue sur le désert

Ensuite le véhicule nous balade un peu et nous visitons des camps fixes. Voici celui où nous avons dormi.

Le camp fixe

La salle à manger

La vue depuis le camp

Pour notre dernier jour, nous allons visiter le Khazali canyon et ses inscriptions dans la roche

khazalile Khazali canyon

inscription khazali canyonLes gravures dans la roche

LA MER MORTE

Pour retourner à Madaba, nous passons par Aqaba au bord de la mer rouge. Nous sommes tout proche de l'Egypte et d'Israël. De là nous poursuivons en direction de la Mer Morte. C'est l'occasion de constater que la Jordanie n'est pas qu'un immense désert, elle dispose de nombreuses plantations de légumes. 

La mer morte s'étend sur 75 km de long et 16 km dans sa partie la plus large. Son taux de salinité est si élevé que nous flottons assis, doigts de pied en éventail. Toutefois, nous n'avons pas réussi à marcher sur l'eau...

MER MORTELes bords de la Mer Morte

SEL MER MORTEAmas de sel 

Au fait, vous savez que la Jordanie importe du sel...de table et exporte du sel de phosphate ?

Dans les eaux de la mer morte, , nous trouvons une concentration extrêmement élevée de 21 minéraux différents : Potassium, Sodium, Magnésium, Calcium, Chlore, Brome, Sulfate, Fer, Zinc, Cuivre, Manganèse, Ammonium, Fluoride, Lithium, Iode, Hydrogène, Carbonate, Phosphate, Silicone, Strontium et Eau Cristalline. Pas étonnant que nous flottions.

Nous terminons notre voyage là où nous l'avons commencé : la ville de MADABA

MOSQU2E MADABA JORDANIELa mosquée de Madaba

eglise madaba jordanieL'église des Saints Apôtres

carte palestine eglise st georges Madaba jordanieLa carte de la Palestine de l'église Saint Georges

Un magasin de chaussures

Des crêches pour Noël

Un grand merci à Amine,  notre cuisinier et à Ahmad notre guide pour ce voyage.

La Jordanie a de nombreux atouts, n'hésitez pas à y effectuer un voyage. Ses habitants sont vraiment chaleureux et acceuillants. Ce pays, entre mer et déserts et ses nombreux sanctuaires historiques est vraiment dépaysants. Pour huit jours où pour quinze, vous allez en prendre plein les yeux !


Christian Leroy