Cantona

Ce matin, une petite (toute petite) partie du groupe nous a quitté pour grimper sur La Malinche,  4461 m, le 5ème plus haut sommet du Mexique. Les braves ascensionnistes vous feront un petit papier visible sur ce blog.

Pour les autres, départ vers le site de Cantona. Totalement en dehors des circuits touristiques, la vaste cité précolombienne de Cantona est magnifiquement préservée. A l’entrée, un petit musée, très bien fait, expose quelques centaines de pièces retrouvées sur place.

Céramiques et sculptures en pierre de l’époque Olmèque

Ce site s’étend sur 12 km2, et seule une petite partie a été mise à l’air libre. A ce jour 27 terrains de juego de pelota ont été excavés, ce qui en fait l’endroit des Amériques le plus densément équipé. La ville s’est développée sur une coulée de lave solidifiée, actuellement parsemée de cactus et de yuccas. Aucun mortier ne fut utilisé dans les constructions et le plan de la cité est unique. Toutes les parties de la cité sont reliées par un réseau de voies surélevées desservant quelques 3000 habitations. Les spécialistes pensent que, lors de la période d’apogée de la ville (entre 600 et 1000 de notre ère), il y avait plus de dix mille habitants. La ville était divisée en quartier, et chaque quartier se rassemblait autour d’un jeu de balle, d’une acropole et d’une pyramide qui dominait le tout.

Rafael devant le plan de la cité. Nous marcherons presque trois heures pour en faire le tour

Le site est parsemé de pins, ce qui rend la balade fort agréable

Vue d’un quartier à partir du sommet d’une pyramide

La montagne qui fait face au site est l’objet de fouilles et semble avoir aussi été partie de la ville

Au loin, le Pico de Orizaba, glacier permanent, point culminant du Mexique avec 5760 m d’altitude.

A part notre groupe … pas grand monde sur place !

Sur chaque terrasse, une habitation était construite en bois

Un des 27 terrains de Juego de Pelota que compte le site

Au pied de la plus grande pyramide du site, celle qui domine toute la vaste plaine

Depuis le sommet de la grande pyramide, la végétation a poussé sur la coulée de lave

Au cœur de la cité, des terrasses destinées aux cultures

Après cette superbe visite, nous sommes partis récupérer nos trois amis, revenus victorieux de leur ascension. Puis cap vers Mexico. Demain nous commençons un nouveau voyage car nous partons vers le Nord,ses grands déserts et canyons.