Jalpan de la Serra et Landa de Matamoros

Une belle lumière éclaire ce matin le monolithe de Bernal. Ancien dyke volcanique, cette dent est le terrain de jeu des grimpeurs du coin.

Le monolhite de Bernal depuis notre hôtel

L’hôtel Parador Bernal et notre véhicule qui nous accompagne depuis le début de ce voyage

Départ pour la Sierra Gorda de Queretaro. Du col que nous gravissons (2650 mètres), nous plongeons ensuite dans la vallée de Jalpan de Serra, située à 900 mètres.  Des paysages fabuleux défilent le long de cette route sinueuse : des terres semi-arides aux escarpements montagneux et aux vallées parsemées de pins. Le thermomètre fait un bon à notre arrivée…
Cette région est restée très à l’écart lors de la conquête espagnole. Son isolement provient de son enclavement géographique. Au XVIIIème siècle,  un moine Franciscain du nom de Junipero Serra débarque dans le coin afin d’évangéliser les indigènes. Il va être à l’origine de la construction de cinq missions dans les petits villages alentours.

Ces églises, peu ordinaires, sont emblématiques du baroque mexicain et sont une alliance de symbole chrétiens et de traits de l’artisanat indigène.

Au niveau du col, vers 2650m, sur la route entre Bernal et Jalpan

Façade polychrome de style baroque métis à Jalpan de Serra

L’emblème des franciscains : la main du Christ et la main du fondateur sont clouées sur la croix

Des « estipites » (pilastres churrigueresques) encadrent la fenêtre, bordée de rideaux.

Santiago veille sur l’église de Jalpan. Des signes certainement en provenance des francs-maçons sont partout visibles dans ces églises, comme cet œil dans un triangle diffusant la lumière

Un autre symbole avec une origine franc maçonnique

Aux quatre angles qui soutiennent la coupole, les quatre apparitions de la Vierge sur la tunique de l’Indien Juan Diego en décembre 1531. Ce culte de la Vierge de la Guadalupe succède à celui de la déesse préhispanique Tonantzin (la Mère). L’image maternelle de cette Vierge est un véritable symbole d’identité nationale.

Les Quatre apparitions de la Vierge de la Guadalupe

Face à cette église de Jalpan, nous pouvons profiter de la fraîcheur du patio de notre hôtel (Mission Jalpan)

A vingt kilomètres de Jalpan, nous rendons visite à une autre église, la dernière construite par Junipero Serra, dans le village de Landa de Matamoros. Cette mission consacrée à l’Immaculée Conception, se distingue par la représentation des deux théologiens ayant défendu la pureté de la Vierge : Juan Duns Escoto et sœur Maria de Agreda. Au sommet, Saint Michel terrasse le dragon.

La façade de Santa Maria del Agua de Landa

Détail de la façade, en dessous de la fenêtre on peut voir les deux théologiens

Saint Michel terrasse le dragon, alors qu’en dessous on peut voir la descente du Christ de la croix  et sa flagellation sur le médaillon de droite

Aujourd’hui c’est la fête pour la jeune fille au centre. Elle fête son entrée dans l’âge adulte à 15 ans

L’esprit maçonnique surveille l’église…

Une clef de voute représentant St Michel