Morelia

Ce matin, route pour la capitale de l’état du Michoacán : Morelia, la ville rose, appelée ainsi à cause du type de granite utilisé pour la construction de ses édifices.

Morelia fut fondée par Antonio de Mendoza, le 18 mai 1541, et porta longtemps le nom de Valladolid. Elle a été renommée en 1828 en l'honneur du héros de l'indépendance José María Morelos y Pavón, qui y était né.

La richesse du patrimoine baroque de Morelia, en particulier de sa cathédrale du XVIIe siècle et XVIIIe siècle, a fait inscrire la ville sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1991.

L’avenue Madero Poniente est l’axe principal du centre historique

Le palais du gouvernement est installé dans un ancien séminaire datant de 1770

Intérieur de la Cathédrale de Morelia

Intérieur de la Cathédrale de Morelia

Deux hautes tours et des dômes faïencés donnent à la Cathédrale une allure majestueuse

L’entrée principale de la Cathédrale fait face au palais du gouvernement. L’alliance du sabre et du goupillon…

Le plus ancien couvent de la ville abrite la « Casa de las Artesanias », un ensemble d’artisans qui exposent leurs productions. Une multitude d’échoppes offrent aux curieux un artisanat très riche et très diversifié.

L’ancien couvent de San Francisco qui abrite la Casa de las Artesanias

Les multiples pièces du couvent servent de salles d’expositions

Au savant dosage de modernité et d’héritage colonial s’ajoutent des traditions artistiques et musicales que perpétue la population estudiantine.

Le Colegio de San Nicolas

La Biblioteca Publica de la Universitad Michoacana. Plus de 22 000 ouvrages de livres anciens, hébergés dans un ancien temple de la Compagnie de Jésus

Le Mercado de Dulces, un marché rempli de confiseries, dont les fameux « ates de fruta » (cuirs de fruits)

A l’extrémité Est du quartier historique, l’avenida Acueducto est bordée d’un aqueduc construit entre 1785 et 1788. Cet œuvre d’art fait presque deux kilomètres de long, avec 285 arches. Au bout de ce monument, la plaza Morelos abrite le Sanctuaire de la Guadalupe, une église baroque du XVIIIème qui fut reprise pour la décoration intérieure en 1915. On se croirait presque dans un temple hindou tellement l’intérieur est surchargé !

Sanctuaire de la Guadalupe

L’aqueduc, 285 arches…

L’aqueduc fait un arc de cercle au niveau de la Plaza Villalongin. Une fontaine emblématique occupe le centre de cette place : la Fuente Las Tarascas

Ambiance le long de l’aqueduc

En fin d’après midi, transfert de deux heures vers la fantastique ville de Guanajuato. Nous allons y passer une journée complète demain. Juste pour vous mettre en appétit,  quelques photos de cette première soirée dans cette ville étonnante !

La Basilique Nuestra Senora de Guanajuato

Le Teatro Juarez

Des troubadours devant l’église de San Diego

Cette troupe de troubadours déambule de nuit dans les ruelles de la ville historique de Guanajuato