Tzararacua et Angahuan

Il fait un peu frisquet ce matin, alors que le jour se lève sur le lac Patzcuaro. La colonie d’aigrettes qui niche sous nos chalets commence à s’agiter. C’est la saison des amours et les mâles redoublent d’activité et de bombement de plumes pour attirer les demoiselles…

Les îles Janitzio et Tecuena

Aigrettes du lac Patzcuaro (crédit photo : Didier Apard)

Aigrettes du lac Patzcuaro (crédit photo : Didier Apard)

Retour sur la terre ferme et route pour Urupuan. A côté de cette ville, nous descendons dans la forêt pour admirer l’une des plus belles cascades du Mexique : Tzararacua, d’une hauteur de 60 mètres.

Cascade de Tzararacua
Cascade de Tzararacua

A Urupuan, capitale mondiale des avocats, nous rencontrons la police locale qui est très intriguée par notre présence. Peu de voyageurs étrangers s’aventurent dans cette région et ils sont tout fiers de nous accompagner. Il y a justement ce matin une procession de Saint Joseph qui va traverser la place principale…

L’église de St François sur la place des Martyrs

Ont-ils reconnu Rafael comme étant un narco trafiquant ?

La femme qui ouvre la procession avec un vase rempli d’encens

Dans les processions au Mexique on promène les Saints, ici St Joseph

Marie, Joseph et Jésus

Procession de St Joseph

Il reste quelques kilomètres jusqu’au village indien Purépecha de Angahuan, haut-lieu symbolique spirituel, centre de la religion purépecha. Ce culte se fonde sur une famille de dieux dirigés par le seigneur du feu et de la guerre (Kurikaweri) et sa réplique féminine, divinité terrestre, patronnes des parturientes (Kwerawaperi). Installation dans de petits chalets confortables devant le spectacle du volcan Paricutin. En fin d’après midi, visite de l’église Santiago Apostol située sur la place principale du village. Tout est dans le syncrétisme dans cette église, à la fois du divin et du païen !

Le volcan Paricutin depuis la terrasse de notre logement

Le Centro Eco Touristique Pantzingo

L’église Santiago Apostol et l’ancien hôpital

Le portail, un mélange de signes sacrés et de symboles animistes

Détail du fronton de l’église

Une croix du Christ aménagée à la mode locale, avec maïs, essaim de guêpes, paniers …

On ressent vraiment de la douleur dans le regard de cette statue du Christ

Le groupe est très assidu aux explications de Rafael

Habitantes du cru en palabre devant l’église