Volcan de Toluca et Valle de Bravo

Cap vers l’Ouest ce matin. Nous traversons les banlieues riches de Mexico City en montant au col qui nous permet de basculer sur la grande plaine de Toluca. Le volcan éponyme barre l’horizon vers le Sud-Ouest. Il est lui aussi en partie recouvert de neige sur le sommet. Une piste de 20 kilomètres permet d’accéder au pied de la dernière pente qui mène à la caldera. Nous ne sommes pas seuls… aujourd’hui est le premier jour d’un week-end de 3 jours ! De parking, situé à l’altitude respectable de 4080 m, il faut se « hâter lentement » comme disent des Suisses ! Tranquillement donc, nous arrivons au col d’où la vue sur la caldera, avec ses deux lacs de la Lune et du Soleil, est magnifique. Le point culminant, le Pico del Fraile, est à 4690 m, ce qui en fait le 4ème sommet du Mexique. Celui-ci étant à l’opposé de notre col d’arrivée, nous montons en direction du Pic de Humbolt.

Arrivée au col menant à la caldera (4280)

La caldera du Volcan Toluca. Lac de la lune, Pico del Fraile, lac du soleil

Sur l’arête menant au Pic de Humbolt

Le repas de midi est pris dans l’un des quatre derniers villages qui abritent encore des descendants de l’ethnie Matlazincas. Esclaves des Aztèques puis réduits en miette par les conquistadors, il ne reste plus que quelques centaines de représentants de ce groupe indigène. Nous traversons ensuite le sanctuaire des papillons monarques, qui migrent dans ces forêts en hiver, pour arriver à Valle de Bravo. L’ancien village de San Francisco del Valle de Temascaltepec s’est retrouvé au bord d’un lac de barrage construit en 1955, et ceci a changé le cours de sa vie. Ce village est devenu rapidement une station balnéaire, l’un des lieux de villégiature privilégié des capitalinos (habitants de la capitale). L’ambiance y est relax, dans la douce chaleur d’un printemps permanent !

Place principale de Valle de Bravo

Lorsque les filles de la bonne société arrivent à l’âge de 15 ans, qui marque leur entrée dans le monde des adultes, une grande fête est organisée. Cette fête commence bien sur à l’église…

Intérieur de l’église où notre jeune fille se tient devant l’autel !

Ambiance sur le zocalo

Bâtiments à un étage, tuiles romaines… les règles architecturales sont strictes à Valle de Bravo

Un groupe de mariachis donne l’aubade aux femmes de notre groupe

Les rives du lac sont très boisées et cachent des villas de luxe des riches de la ville de Mexico

Sculpture sur le petit port de Valle de Bravo

Au dessus de la ville, notre hébergement de ce soir, le ranch de Las Margaritas