Express Jomosom

Le lendemain matin, un soleil radieux illumine la neige fraiche posée pendant la nuit. Un trouble digestif a quant à lui gâché un repos que j’aurais souhaité réparateur. La redescente s’annonce éprouvante entre la neige qui freine la progression et mon état digestif, mais la volonté et la bonne humeur de mes compagnons me rendent le moral.

Mahendra Mustang nepal Tirawa
Mustang

Nous arrivons à Chele, conscients et soulagés d’avoir fait le plus dur et d’être enfin sorti du Haut Mustang. Mais alors que nous pensions trouver moins de neige nous découvrons le fond de vallée, certes à 3000 m, sous un manteau blanc. Nous voilà prévenu, jusqu’à Jomosom et au-delà aucun véhicule ne passe ! Il ne reste qu’à continuer à pied, ce qui va sans doute chambouler notre planning et notre plan de vol même si nous avons la conviction qu’il sera annulé vu les conditions. Devant notre désarroi, une des propriétaires du lodge nous propose un « retour » dans la journée à Jomosom. En hélico ? En jeep ? À cheval ? Et bien non, en tracteur ! Après l’avoir customisé à l’aide de coussins et autres couvertures pour rendre notre trajet « agréable », nous voici à 5 entassés dans la cabine semi-ouverte. S’ensuit un périple de près de 4 heures à traverser les rivières, sauter sur les cailloux, rebrousser chemin ou affronter un vent de face. Vous l’imaginez bien, nous sommes plus que contents d’arriver à Jomosom à la nuit tombée. Extinction des feux après quelques biscuits et du thé.

Express Jomosom Mustang