De Autsho à Dramitsé - Grand Tour du Bhoutan

Aujourd'hui, route de Autsho à Dramitsé Nous quittons ce matin la belle vallée de Lhuentse pour mettre cap vers l'Est. Un petit stop à Mongar, véritable " capitale " de l'Est du Bhoutan, nous permet de voir le dzong. Ce n'est pas une ville d'un grand intérêt. L'architecture des nouvelles constructions ne fait pas honneur au code de conduite des Bhoutanais. Voyage Bhoutan 11dec (1) Sur la route, avant Mongar Voyage Bhoutan 11dec (2) Porte traditionnelle, dzong de Mongar Voyage Bhoutan 11dec (3) Cour intérieure autour du temple principal, dzong de Mongar Voyage Bhoutan 11dec (4)
Une des peintures à l'entrée du dzong : le roi des mongoles maitrise la force du tigre ! Voyage Bhoutan 11dec (5) Moinillons à l'entrée du dzong de Mongar

Il nous faut encore traverser le Kori La (presque 2500 mètres d'altitude) avant d'aborder la descente par une très belle route en grands lacets. Au point le plus bas (vers 800 m d'altitude), à Serichu, nous arrivons sur la rive de la Dangme Chu. Un peu plus loin, nous quittons la grande route pour attaquer une longue montée de 18 kilomètres, sur une piste en parfait état jusqu'à Dramitse. Il y a beaucoup d'activité à l'entrée de ce hameau. A partir de ce soir, le festival sacré va commencer, et cela amène une foule de vendeurs et de pèlerins comme lors des grandes foires de l'Europe moyenâgeuse. Il n'y a pas d'hôtel, ni de guest-house à proprement parler dans ce village. Ugyen et notre agence locale au Bhoutan, nous ont réservé depuis presque un an les quatre habitations réservées aux VIP qui pourraient arriver là. Quatre grandes tentes, style safari, complèteront notre besoin d'hébergement. Une équipe de cuisine, une grande tente mess, tout cela à 10 mètres de l'entrée du monastère, et nous voilà installé pour les trois prochaines nuits. Donc ce soir c'est le début du " Tséchu " de Dramistse. Ce festival, l'un des plus originaux et des plus secrets du Bhoutan, va commencer ce soir par une grande séance de purification par le feu. Nous filons directement dans la grande cour intérieure du monastère, afin de réserver une place de choix ! Voyage Bhoutan 11dec (6) Il n'y a pas encore grande activité lorsque nous débarquons dans la grande cour de Dramitse, juste l'ébauche d'un bucher ! Voyage Bhoutan 11dec (7) Les moines quittent le temple pour aller au réfectoire

Vers 18 heures, les premiers moines en tenue d'apparat arrivent. Première danse, le " Rue Gen ". 12 moines danseurs font l'ouverture de ce festival. Voyage Bhoutan 11dec (8) Une partie des moines du Rue Gen

Puis arrive la danse des chapeaux noirs : Zhana en langue locale. 16 moines, en grande tenue d'apparat, tournent comme des derviches pour la purification de la Terre et des êtres vivants. Leur action est censée effrayer, voire subjuguer les mauvais esprits. Voyage Bhoutan 11dec (9) Danse des chapeaux noirs Voyage Bhoutan 11dec (10) Au cours de cette danse, de nombreux rituels sont observés

Puis progressivement, le bucher commence à se former. Au début c'est un simple tas de bois, puis au fur et à mesure des couches de bois jetées sur la structure initiale, la montagne de bois devient de plus en plus importante. Un récipient en terre va être positionné sur le centre de ce feu, soutenu par trois piliers. Ce récipient va recevoir progressivement de l'huile et à la fin de ce rituel de purification par le feu il va être récupéré par les moines. Attention, en cas de bris de ce récipient... c'est une année de malheur qui va s'abattre sur le village et la région. Quatre grandes perches en bambou vont aussi être placées au dessus du feu. Au sommet de ces quatre bouts de bois, un parchemin représentant un homme mort est dessiné. Il devra s'envoler pour apporter prospérité. A chaque louche d'huile versée dans le récipient, une foule vient jeter sur le feu des poignées de poudre de pin de l'Himalaya séchée, ce qui provoque à chaque fois une énorme flamme où les officiants risquent de se faire brûler vif ! Quelques photos explicatives suivent... Voyage Bhoutan 11dec (11) Le bucher prend un peu d'allure, et on allume le feu Voyage Bhoutan 11dec (12) Les Chapeaux Noirs assistent à la scène aux premières loges Voyage Bhoutan 11dec (13) Le feu commence à prendre de l'ampleur Voyage Bhoutan 11dec (14) On ajoute alors au fur et à mesure des longues buches de bois Voyage Bhoutan 11dec (15) Le parchemin avec une figure humaine est maintenu au dessus du feu avec quatre bambous Voyage Bhoutan 11dec (16) La première explosion surprend un peu l'assemblée... Voyage Bhoutan 11dec (17) Les Chapeaux noirs sont préposés au remplissage du pot de terre, situé au dessus du bucher Voyage Bhoutan 11dec (18) Une fois l'huile chauffée, les Chapeaux noirs doivent le verser dans le pot de terre Voyage Bhoutan 11dec (19) ... Une fois cette nouvelle opération réussie, on recommence avec les poignées de poudre de pins séchées Voyage Bhoutan 11dec (20) Le pot en terre doit subir une température délirante... mais ne doit pas se casser... Voyage Bhoutan 11dec (21) Nouvelle opération réussie par les Chapeaux Noirs... Voyage Bhoutan 11dec (22) Et une dernière déflagration fait vibrer la foule ! Voyage Bhoutan 11dec (23) Il faut ensuite récupérer le pot rempli d'huile... sans le casser ! Voyage Bhoutan 11dec (24) ... et ceci sous l'œil attentif des chapeaux noirs Voyage Bhoutan 11dec (25) Pour en finir avec ce " Drakpoi Jinseng ", un moine fait des offrandes au feu Voyage Bhoutan 11dec (26) Et les Chapeaux noirs exécutent une dernière danse... avec l'aide des 12 danseurs du " Rue Gen " qui avaient fait l'ouverture de ce Tséchu

La boucle est bouclée pour aujourd'hui et quelle belle journée !