Monastères de Tango et de Cheri - Grand Tour du Bhoutan

Aujourd'hui nous visitons les Monastères de Tango et Cheri. Ainsi, nous prenons la direction du haut de la vallée de Thimphu.  Le soleil, qui nous avait fait faux bond hier, est revenu ! Au détour de la route, un premier stop nous fait découvrir un grand rocher peint d'une représentation de Guru Rimpoche . Voyage Bhoutan Guru Rimpoche

Un peu plus loin, la route s'arrête et nous enjambons un superbe pont en bois pour suivre un sentier très bien tracé qui nous conduit en moins d'une heure au monastère de Cheri. En réalité ce lieu porte le nom de Chacri, la montagne de fer ! Le monastère principal abrite le chorten où repose le père de Shabdrung Ngawang Namgyal, l'unificateur du Bhoutan. Dans cette belle pièce, un moine récite un mantra, au son régulier d'un tambour. Ugyen, qui connaît très bien ce lieu pour y avoir fait une longue retraite, nous propose une méditation. Une expérience unique où l'on se sent transporté rapidement vers un autre monde ! Au dessus de ce premier monastère, un autre temple abrite la grotte dans laquelle Shabdrung aurait médité. Un escalier, d'une raideur incroyable, mène, selon Ugyen, directement au Nirvana... Toute la montagne qui est au dessus de Cheri, compte de nombreuses maisonnettes abritant des moines qui passent ici plusieurs années dans la solitude d'une retraite. La première dure 3 ans, 3 mois et 3 jours. Mais certains sont là depuis plusieurs dizaines d'années... Le stade ultime étant de rester dans des grottes à plus de 3500 mètres d'altitude, dans le dénuement le plus complet. Le moine atteint alors le statut d'ermite ! Voyage Bhoutan Le sentier démarre au pont traditionnel Voyage Bhoutan Moulins à prières Voyage Bhoutan Le sentier est ponctué de chortens Voyage Bhoutan Le monastère principal de Cheri Voyage Bhoutan L'une des portes d'accès au monastère Voyage Bhoutan Un escalier qui mène droit au Nirvana Voyage Bhoutan Le sentier est superbement tracé dans la forêt de conifères

Après cette montagne dédiée à la méditation, deuxième étape de cette journée : la découverte du monastère de Tango. Celui-ci est dédié à l'étude. Un millier de moines habite donc dans cette zone qui est devenu au cours des siècles une des plus grandes universités monastiques du pays. Un chemin pavé très bien entretenu nous mène au monastère principal. Il est en cours de réfection. L'origine de ce temple date du XIII ème siècle et était la résidence du Phajo Drugom Shigpo, qui a introduit l'école Drukpa Kagyupa au Bhoutan. Voyage Bhoutan Arrivée au monastère de Tango.

Un plan incliné permet l'acheminement des matériaux pour la réfection Le portail d'entrée a lui seul mérite le détour. Il y a entre autre une superbe roue de la vie... Hier je vous ai parlé des Tara... et bien aujourd'hui je vais introduire une petite explication sur la roue de la vie... La roue de la vie est une représentation figurative du Samsâra, le monde dans lequel naissent, grandissent et meurent tous les êtres vivants. Ces représentations picturales sont très fréquentes au Bhoutan, elles se trouvent généralement à l'entrée des temples et des monastères. La roue de la vie est tenue entre les crocs et les griffes d'une divinité terrible, d'un monstre effrayant représentant Yama Dharma Raja, le Dieu de la Mort. Au centre de la roue, on voit trois animaux, un porc, un coq et un serpent. Ceux-ci symbolisent les trois poisons de notre esprit, les trois obstacles qui nous empêchent d'accéder à la Connaissance et à l'Eveil. Ce sont l'ignorance ou la stupidité (le porc), le désir et l'orgueil (le coq) et la colère ou l'aversion (le serpent). Prochaines explications à suivre... en attendant jetez un coup d'œil aux clichés suivants... Voyage Bhoutan La partie centrale de la roue de la vie à l'entrée de Tango Voyage Bhoutan Le portail d'entrée de Tango Voyage Bhoutan Peinture dans l'entrée de Tango Voyage Bhoutan Une porte s'ouvre sur les gardiens des quatre directions

Nous dévalons ensuite la pente et retournons à nos véhicules. Ce soir, un autre grand moment nous attend. Nous avons rendez-vous avec Françoise Pommaret pour une petite conférence. Cette chercheuse du CNRS réside au Bhoutan depuis 35 ans. Pendant une heure trente elle saura nous captiver avec l'évocation de ce qu'elle a vécu et expérimenté dans ce pays mythique. Voici encore une belle journée de notre voyage au Bhoutan qui s'achève. A bientôt