Suivez Dominique qui nous fait une petite place dans sa valise... direction le Ladakh.

Départ pour le Ladakh

Pourquoi Le Ladakh ? Et pourquoi pas le Ladakh…on l’appelle aussi le Petit Tibet, là, j'y suis déjà allée mais suis impatiente de découvrir les différences…


Nous sommes donc le 14 Juillet , aéroport Charles de Gaulle, et comme souvent une cohue pas possible pour ce week end de grands départs. Notre voyage se fait avec une correspondance a Dehli , mais tout d’abord nous sommes retardés pour cause de prestation de la Patrouille de France pour le défilé du 14 Juillet en présence de nos officiels et du président américain.
A Dehli nous sommes accueillis par notre guide Thustop qui nous accompagne à l’hôtel pour une très courte nuit avant notre second vol, destination Leh où nous arrivons dans la matinée.

Nous sommes à 3500m, il fait très chaud, notre groupe, maintenant au complet, se compose de 8 personnes, Thustop notre guide et le timide Tashi notre chauffeur, Ladakhis tous les 2.

Installation à l’hotel , très agréable , et le mot d’ordre est repos !! L’acclimatation doit se faire doucement, boire, marcher à petits pas, on ne monte pas les escaliers 4 à 4... d’ailleurs c’est impossible, on est vite rappelé à l’ordre.
Dans l’après midi, visite du palais et tour en ville, passage obligé pour changer quelque argent, parce que ,mème si le coût de la vie ici est très très bas, il en faut un peu…, et découverte des échoppes des réfugiés tibétains.


Il y a une histoire commune depuis des siècles dans ces hautes contrées himalayennes où les frontières n’étaient pas très précises, elles ne le sont d’ailleurs toujours pas dans certaines zones. Il existe une culture commune, mais il y a surtout le Bouddhisme. De très nombreux tibétains ont fui leur pays depuis l’invasion chinoise en 1959. Ils vivent au Ladakh accueillis par l’Inde, mais sans réels moyens, ils n’ont pas le droit de travailler.

Le soir au diner, nous apprenons que notre programme sera modifié, un pont s’est effondré, il n’y a pas beaucoup de routes, des cols à plus de 5000m, casse tète pour notre guide, mais tout sera vu, parole de Thustop!!

La soirée s’achève avec l’arrivée d’un gâteau d’anniversaire, pour moi, je suis très touchée.