L'école nationale Kalamandalam à Kochi (Cochin)

Petite promenade à pied dans la petite ville pour se mettre dans l’ambiance de la vie quotidienne indienne et nous arrivons à l’école nationale KALAMANDALAM où est enseignée la danse Kathali. Nous en verrons une démonstration à Cochin. Il faut être souple pour réaliser ces danses !

Le 3 décembre est la St François Xavier, « l’apôtre de l’Inde ». On honore justement ce saint aujourd’hui. L’église que nous visitons au cours de notre route est pleine de fidèles. Beaucoup de ferveur et de joie. Un repas leur est distribué à la sortie de la messe.

Nous arrivons dans la vieille ville de Kochi (Cochin) en traversant, en bac, un bras de mer. Ce mode de transport très prisé, suivi d’une petite virée en tuk tuk, nous permet d’arriver plus vite au restaurant.

Le début de l’après-midi est consacré à la visite du Palais hollandais, chose amusante puisqu’il fut en réalité édifié en 1555 par les Portugais. On ne peut malheureusement pas photographier les dizaines de panneaux richement colorés à thème religieux(le Mahabharata et le Ramayana) , ni les palanquins qui s’y trouvent.

En nous promenant dans les ruelles sinueuses bordées de maisons portugaises vieilles de 500 ans nous arrivons à la 1ereéglise chrétienne de l’Inde. C’est l’église St Francis où fut provisoirement enterré Vasco de Gama en 1524.

Plus loin une laverie fonctionne encore à l’ancienne. Le linge est tapé sur des tables en pierre. Si on traitait notre linge de cette façon il serait entièrement déchiré ! Nous terminons la promenade le long de la mer d’Oman (côte Malabar) pour observer les « carrelets chinois » souvenirs des relations commerciales avec la Chine. De nombreux pêcheurs nous présentent des étals pleins de poissons exotiques. Je ne sais pas si les 3 poissons que nous mangeons le soir à l’hôtel « Old light House » viennent de ces étals, mais ils étaient délicieux.


Nous terminons la journée par le spectacle de danse Kathakali, forme de théâtre classique où les dialogues sont remplacés par des mimiques et des jeux de mains rythmés par des percussions. Nous assistons au préalable au long travail de maquillage des 3 acteurs.