Fjords de l’Est, lagune de Jökuksarlon, Skaftafell - Grand tour d'Islande en 2 semaines

La côte Est recèle de beaux fjords, malheureusement, le temps reste couvert, le plafond très bas et les paysages sauvages restent souvent cachés. Nous passons par Faskrudsfjordur  qui malgré son nom imprononçable, fut une base très fréquentée par les pêcheurs français et il est très surprenant de voir que toutes les rues possèdent un nom français.

Heureusement à Djupivogur, joli port de pêche, les nuages cèdent la place au soleil. C’est ici qu’un artiste  a sculpté une série de 34 œufs géants. Nous profitons du soleil pour une belle balade jusqu’à une plage de sable noir.

La série des oeufs

Plage de sable noir

Vers Djupivogur

Port d'Djupivogur

Puis nous poursuivons jusqu’à l’étape du jour Höfn, d’’où nous apercevons les langues glacières qui descendent du Vatnajökul, le plus grand glacier d’Europe.

Langue glaciaire

Le lendemain matin, le temps ne s’est pas arrangé et sous une pluie battante que nous arrivons à Jôkulsartlon, un énorme lagon glaciaire de plus de 20 km². C’est équipé d’une tenue complète étanche que nous sortons de notre véhicule. Malgré la pluie, le spectacle est au rendez-vous. Des icebergs encombrent la lagune, mais le plus surprenant est de se déplacer jusqu’à la jonction avec l’océan. De nombreux icebergs sont échoués. On croirait qu’un sculpteur est passé par là, certains sont d’un bleu éclatant, d’autres transparents et c’est un vrai plaisir, malgré la pluie, de se promener entre ces  « glaçons » géants.

Icebergs

Iceberg

Glaçon ou iceberd?

Heureusement au parc national du Vatnajökul, la pluie a cessée. Une très belle balade, entre 2h30 et 3h, nous attend. Nous partons à la découverte de la cascade de Svartifoss. Pour l’atteindre, 180m de dénivelé nous attendent, le chemin est facile et la cascade est spectaculaire, la chute dévale sur des colonnes de basalte. Ces colonnes se forment après le refroidissement d’une coulée de lave lorsque les fentes dues à la contraction apparaissent.

Cascade de Svartifoss

De la cascade, nous poursuivons notre ascension jusqu’à un point nommé Sjonarnipa et qui offre un super point de vue sur la langue glaciaire du Skaftafellsjökul que nous dominons.

Langue glaciaire du Skaftafellsjökul

langue glaciaire du Skaftafellsjökul

Nous passons la nuit dans un petit bungalow dans un camping à Kirjubaerjarklaustur. Un nom difficile à écrire, mais carrément imprononçable..