Péninsule de Vatnsnes - Grand tour d'Islande en 2 semaines

En Islande, en été, on oublie la grasse matinée. Le jour se lève vers 4h30 et comme il n’existe pas de volets et que les rideaux laissent pénétrer la lumière, aucun problème pour se lever tôt.

Nous reprenons ce matin la direction du Nord qui nous emmène jusqu’à la péninsule de Vatnsnes, lieu réputé pour l’observation des phoques. Le temps ne s’est pas vraiment amélioré, un vent fracassant continue de souffler et la température a du mal à monter au-dessus de 8°.

Je le répète, on vient en Islande pour la beauté des paysages, pas pour son climat capricieux. C’est sûr, si vous adorez la canicule et ne supportez pas le moindre nuage,  passez votre chemin…par contre, si vous adorez les grands espaces, c’est gagné.

Volcan le long de la route

Après un petit arrêt dans le village de pêcheurs d’Hamstangi où nous visitons la plus grande usine de laine du pays, nous poursuivons notre route.

Hamstangi

Un premier arrêt et une petite balade  nous permettent d’atteindre un premier spot d’observation des phoques. Une petite colonie se prélasse sur une petite île distante d’une vingtaine de mètres de la côte.

L'heure de la sieste?

Un second arrêt, vers la ferme d’Illugastadir, nous permet une seconde observation de nombreux phoques.

Une colonie de phoques

La côte que nous longeons offre des formations rocheuses intéressantes. La plus connue est Hvitserkur qui signifie « chemise de nuit blanche ». C’est une arche naturelle  (bloc de basalte) d’une quinzaine de mètres de hauteur sculptée par l’érosion marine. La légende raconte qu'il s'agit d'un troll pétrifié par les rayons du soleil alors qu'il était occupé à lancer des pierres sur le monastère de Þingeyrar.

L'arche d'Hvitserkur

Bien sûr, nous ne nous contentons pas d’observer l’arche depuis le sommet de la petite falaise, mais nous descendons par un petit chemin raide pour rejoindre le pied de celle-ci.  De cette arche, nous pouvons nous balader le long de la côte pour rejoindre un lieu d’observation des phoques. La balade est sympa, mais nous devons retourner récupérer notre voiture pour rejoindre notre hébergement qui se situe à proximité du lieu d’observation des phoques.

Le long de la côte

Au loin l'arche d'Hvitserkur

Une autre formation rocheuse intéressante et située à proximité : Borgarvirki, imposante forteresse naturelle qui signifie citadelle, est une ancienne cheminée volcanique qui s’est solidifiée à la fin d’une éruption. Le sommet est composé d'un rempart naturel d’une dizaine de mètres avec une dépression profonde de 5 à 6 mètres au milieu.

Borgarvirki