Habituellement, je pars surtout sur des voyages lointains, mais notre nouvelle production sur l’Europe me donne envie de découvrir de nouveaux horizons. Julien Erster, responsable (entre autre) de l'Europe est parti aux Canaries enrichir notre photothèque. Je choisis, pour ma part une randonnée à Majorque, cette petite île pleine de charme située à moins de deux heures d’avion (sans décalage horaire) et où il n’y a pas de problèmes de change. Christian Leroy, co-fondateur de Tirawa.

Arrivée à Majorque

Nous arrivons à l’aéroport situé à proximité de Palma de Majorque, ville de 400 000 habitants. Notre petit hôtel de charme est situé dans une ruelle de la vielle ville à 400 m de la cathédrale. Son superbe patio nous plonge immédiatement dans le côté historique de Palma.

Patio de l'hôtel

La capitale majorquine est une ville méditeranéenne très agréable et nous profitons de l’après-midi pour déambuler dans les ruelles.  Palma est une ville chargée d’histoire. Habitée dès l’époque romaine, elle fut au XII ème siècle l’une des capitales musulmanes les plus florissantes d’Europe. Conquise par les chrétiens en 1229, elle connut une nouvelle période de prospérité au XIV éme siècle en tant que véritable carrefour commercial.


 

La cathédrale de Palma

Nos pas nous mènent jusqu’à la vaste et imposante cathédrale qui domine la baie. Elle occupe le site de ce qui fut la grande mosquée de Medina Mayurka. Sa construction ne commença pas avant 1300 et ne s’acheva qu’en 1601 ! C’est aujoud'hui une des plus grandes cathédrales d’Europe.

Face à la cathédrale se dresse le Palau de l’Almudaina. Ancienne forteresse musulmane, cet édifice fut aménagé à la fin du XIII ème en résidence destinée aux rois d’Espagne.

Rue du vieux palma

Un peu plus loin, nous visitons les Banys Arabs qui témoignent encore de domination musulmane.

Il est très agréable de flâner dans les ruelles qui sont un véritable labyrinthe. Plusieurs bâtiments aux détails remarquables et églises se découvrent ainsi au détour d’une ruelle.

Palma le soir

Ce soir, nous allons dans un restaurant typique, un peu à l’écart du centre touristique. C’est l’occasion de déguster une bonne paëlla qui nous donnera des forces pour la randonnée du lendemain : la première de notre voyage à Majorque.