Olivier nous transporte au Chili, plus précisément dans l'Atacama pour assister à l'éclipse totale de Soleil qui a eu lieu en juillet 2019 !

Cette année, j’ai eu le plaisir d’encadrer un voyage au Chili à vocation “astronomique”. En plus de l’observation du ciel austral que nous n'avons pas l'habitude de voir sous nos latitudes, nous avons visité deux observatoires : celui de La Silla, et celui de Paranal. Mais sans contestation possible, le moment fort de ce voyage a été l’observation de l’éclipse totale de Soleil qui s’est produite le 2 juillet 2019 !

Il est assez rare de pouvoir observer une éclipse totale de Soleil. En effet il n'y a en moyenne que 2 éclipses de Soleil par an.... Et encore faut-il se trouver au bon endroit pour pouvoir les observer ! On entend par bon endroit la zone d’ombre que projette la lune sur notre planète. Ce 2 juillet 2019, cette ombre large de 146 km est passée sur le Chili vers la ville de La Serena et c'est là que nous nous trouvions. Notre équipe locale avait fait un repérage des divers postes d'observation possibles. Le village d’Almirante La Torre situé sur la ligne de centralité de l’éclipse, garantissant ainsi un temps d’observation optimal de 2m35s, fut retenu.

On a beau être dans un désert, ce genre de phénomène attire badauds et passionnés venant des 4 coins de la planète et devant se partager une "fenêtre sur ciel" de 146 km sur 130. Le plan est simple : quitter La Serena très tôt le 2 juillet au matin afin de parcourir tranquillement les 60 km de pistes qui nous séparent d'Almirante La Torre. À mesure que nous avançons, les stations-services sont saturées de véhicules et une circulation dense s'installe sur les grands axes routiers. Plus nous approchons de la ligne de centralité, plus le nombre de personnes déjà installées en bord de route ou sur les hauteurs augmente. Mais, ni la piste sinueuse, ni la poussière, ne nous fera renoncer à notre objectif et le village d'Almirante La Torre est bientôt devant nous.

Almirante Eclipse ATACAMA 2019Almirante

Evidemment nous ne sommes pas les seuls... l'éclipse débute dans 3 heures et, avec Aurélien, notre guide local, nous décidons de partir à la recherche du spot d'observation idéal. Le village est entouré de collines, prendre de la hauteur nous permettra d’observer cette éclipse assez basse sur l’horizon (hauteur n’excédant pas 15 degrés en phase de totalité). Nous avons ainsi repéré un point haut qui ne dispose pas d’accès en véhicule. Nous l'atteignons après 45 minutes de marche à travers le désert et les cactus avec notre matériel photographique pour immortaliser cet évènement : trépieds, boitiers photo, téléobjectifs, filtres Solaires et montures équatoriales (pour suivre le déplacement du Soleil). Le site était conforme à nos attentes : horizon Nord-Ouest dégagé et personne d'autre que notre groupe ! Il nous reste une heure pour nous installer et faire nos réglages.

Eclipse Atacama 2019
Il nous reste 1h pour nous installer et faire nos réglages.

À 15h23 heure locale, le premier contact à lieu, c’est à dire que la Lune commence à masquer le disque Solaire. Il faudra plus d'une heure à la Lune pour recouvrir tout le disque Solaire. Durant cette phase, la baisse de la luminosité s'accompagne d'une baisse de la température ambiante. Nous observons cette phase avec des “lunettes éclipses”. Elles ne laissent passer qu’une infime partie de la lumière Solaire (1/100.000ème) de façon à protéger nos yeux (et nos appareils !) de la puissance du Soleil. Quelques minutes avant le 2ème contact, l’instant où tout le disque solaire est masqué, nous observons sur le sol, le phénomène “d’ombres volantes”. Celles-ci se déplacent rapidement sur le sol au fur et à mesure que la lumière Solaire diminue jusqu’à disparaitre dans une dernière danse.



À l’instant du 2ème contact, nous retirons nos lunettes éclipses et les filtres solaires équipant nos appareils pour profiter de la phase totale de l’éclipse. 2 minutes et 35 secondes, pas une de plus ! La dernière lueur du Soleil disparait et fait apparaitre à la place une grande couronne solaire et des protubérances. La couronne Solaire s’étend sur plus de 6 fois le diamètre du Soleil. On peut voir également à la surface du Soleil, des protubérances (jet de matière éjecté par le Soleil). Ces 2 phénomènes ne sont visibles à l’œil nu, qu’au moment d’une éclipse totale de Soleil. Un phénomène rare et court que l’on savoure sans modération. Certains participants font des photos, d’autres contemplent l’éclipse à l’œil nu. Il fait nuit, une nuit un peu particulière où l'on observe à 360 degrés l’horizon, une aube ou un crépuscule général et peu habituel car venant de toutes les directions. On aperçoit également quelques étoiles de première grandeur comme Sirius, Rigel, Procyon ou encore Bételgeuse. Les planètes, Vénus, Mercure ou Mars, ne sont pas en restent. Les 2 minutes et 35 secondes passent très vite et l’on commence à voir le 3ème contact. Il s'agit du tout premier rayon de Soleil car la Lune va commencer à découvrir le disque Solaire durant encore plus d’une heure. C’est la fin de la phase totale et nous portons à nouveau les lunettes éclipses pour poursuivre notre observation.

Seuls au sommet de notre colline surplombant le village d’Almirante la Torre, la Lune se retire petit à petit du disque Solaire qui commence à se coucher. Nous assistons à un coucher de Soleil éclipse : un croissant de Soleil qui se couche derrière le relief local. Il est temps de prendre le chemin du retour en regagnant à pied, notre véhicule resté au village.


Eclipse Atacama 2019


Nous avons pu voir cette éclipse dans d'excellentes conditions à la fois météorologique (pas un seul nuage à l’horizon), comme géographique ! Certains participants pour qui se fut une première ont attrapé le “virus” et attendent la prochaine avec impatience.

Qu'ils se rassurent, le 14 décembre 2020, se produira, toujours en Amérique Latine, une autre éclipse totale de Soleil visible au Chili et en Argentine....Un nouveau voyage astronomique est en préparation !

À très bientôt !

Olivier Garde