24 août : retour sur Nosy Lava - Voyage : Grande Traversée de Madagascar

Komansary marque le point le plus au Sud de notre périple maritime. Cap au Nord pour rejoindre Nosy Be où nous devons être dans six jours. Cette nuit Eole s'est montré particulièrement virulent ! Dès trois heures du matin, les toiles de tente ont commencé un joli vacarme... Au lever du soleil notre camp n'avait plus la fière allure qu'il arborait hier soir. Le retour sur le bateau en inquiète plus d'un, il faut dire que lors de la navigation de la veille, deux des membres ont donné pas mal à manger aux poissons ! Retour à bord avec des creux menaçants Retour à bord avec des creux menaçants Finalement nous mettons cap vers Nosy Lava et Fred décide d'envoyer les voiles. Un joli spectacle où les marins jouent aux funambules. Dans le même temps notre ligne de traîne nous apporte un superbe thazard de 6 kilos. Il finira en ceviche pour le midi ! La prise de la matinée La prise de la matinée Mise en place des flèches Mise en place des flèches Mise en place des flèches Mise en place des flèches Pour revenir à Nosy Lava nous passons par la côte Ouest. Un camp de pêche s'est installé sur cette côte, particulièrement désertique. La côte Ouest de Nosy Lava La côte Ouest de Nosy Lava Nous ancrons une seconde fois en face du pénitencier de l'île. Nous avons aujourd'hui rendez-vous avec un ancien détenu qui va nous faire une visite guidée des installations... Samuel, devant la porte d'entrée officielle du pénitencier Samuel, devant la porte d'entrée officielle du pénitencier Samuel, toujours sous le coup de sa peine à perpétuité... Samuel, toujours sous le coup de sa peine à perpétuité... Samuel a aujourd'hui 58 ans. Lorsqu'il avait 20 ans, il fut condamné à une peine de bagne à perpétuité. Lors d'une rixe entre deux bandes rivales, un des belligérants a été tué. Le tribunal condamna alors 5 personnes à cette lourde peine ! Après un procès expéditif et une première incarcération dans une prison disciplinaire de Tananarive, Samuel fut envoyé dans un contingent de 30 autres prisonniers au bagne de Nosy Lava. C'était en 1980, et lorsqu'il nous raconte son histoire, il lui semble que c'était hier ! Le bateau qui transportait ces prisonniers s'est arrêté à une centaine de mètres du rivage. Les prisonniers  furent jetés par-dessus bord, deux par deux, avec des fers et des chaînes aux pieds. A peine arrivèrent-ils sur la berge que les matons ont commencé à les frapper. Le trajet entre la rive et la porte d'entrée des nouveaux arrivants, soit près de 500 mètres, se faisait à genoux et sous les coups de matraques. Ce traitement " de faveur " était destiné au début du " dressage " comme nous le précise Samuel. Suivaient entre 15 jours et un mois d'enfermement dans des conditions particulièrement cruelles. Je vous en épargne les détails... La porte d'entrée des nouveaux arrivants La porte d'entrée des nouveaux arrivants Les trois réduits où étaient enfermés les nouveaux arrivants Les trois réduits où étaient enfermés les nouveaux arrivants Archives trouvées dans le local administratif Archives trouvées dans le local administratif

Rappelons-nous que cela s'est passé en 1980 ... Samuel est resté dans ce bagne jusqu'à sa fermeture en 2005. Il est toujours sous le coup de sa condamnation... et il lui est interdit de quitter l'île. Pendant certaines années, comme en 1983, au pire le la déchéance économique de l'île, alors sous administration pure socialiste soviétique, les détenus mourraient comme des mouches. La ration était d'une tasse de manioc par jour et les travaux dans les champs sous un soleil de plomb étaient le quotidien des bagnards.

C'est l'administrateur du camp qui empochait les bénéfices et la vie des détenus n'avait pas de valeur ! Après cette visite " touristique " quelque peu extrême, nous voilà partis pour une belle balade jusqu'au point culminant de l'île. Un phare éclairait les ténèbres ... autrefois. Il est maintenant abandonné et les ferrailleurs chinois ne devraient pas tarder à montrer le bout de leur nez pour récupérer tout cet acier rouillé. Le phare de Nosy Lava, depuis le sommet de l'île Le phare de Nosy Lava, depuis le sommet de l'île La baie devant le pénitencier, depuis le sommet de l'île La baie devant le pénitencier, depuis le sommet de l'île Notre camp de Nosy Lava. Cette fois Eole peut toujours faire le malin ... Nous sommes à l'abri ! Notre camp de Nosy Lava. Cette fois Eole peut toujours faire le malin ... Nous sommes à l'abri !