4 août : chez les soyeux de Soatanana - Voyage : Grande Traversée de Madagascar

Sur les hauts plateaux, à quelques dizaines de kilomètres d'Ambositra, il y a une vallée qui est célèbre pour ces tisserandes utilisant la soie comme matériel de base. C'est une poche d'individus de l'ethnie Merina (celle qui vit autour de Tana), implantée en plein pays Betsileo. Selon Fetra, notre guide, il est très facile de les reconnaître à leurs faciès... Nous, nous n'y voyons que du feu ! Les hauts plateaux aux environs de Soatanana Les hauts plateaux aux environs de Soatanana Un guide du cru qui va nous faire découvrir les sentiers menant à Soatanana Un guide du cru qui va nous faire découvrir les sentiers menant à Soatanana Pour rejoindre ce village, nous allons emprunter des sentiers séculaires, navigant dans une des dernières forêts de " tapias ", un arbre local qui " héberge ", deux fois par an, des larves dévorant ses feuilles, larves qui donnent ensuite des cocons qui seront exploités pour en tirer des fils de soie ! Sur le sentier menant à Soatanana Sur le sentier menant à Soatanana Sur le sentier menant à Soatanana Sur le sentier menant à Soatanana Un exemplaire de tapia Un exemplaire de tapia Les rizières en terrasse utilisent tout l'espace disponible Les rizières en terrasse utilisent tout l'espace disponible En chemin, notre guide nous fait découvrir un site sacré où des pèlerins viennent apporter des offrandes, des coqs mâles rouges que l'on égorge, au dieu créateur de l'ancienne cosmogonie locale : Zanahari. En arrivant à Soatanana, une multitude d'enfants nous accueille. La démographie galopante de Madagascar risque de devenir problématique à court terme, l'île n'étant déjà pas auto subsistante ! La consommation de riz, aliment de base à Madagascar, atteint le kilo par jour et par adulte... Comité d'accueil Comité d'accueil à Soatanana Soatanana  est d'abord, comme tous les villages, tourné vers l'agriculture. Mais en complément important à leur économie, les femmes sont devenues tisserandes. Du ramassage des cocons, à leur traitement total, et croyez-moi ... c'est complexe et long, puis au tissage... leur travail est magnifique. Sur la place centrale de Soatanana Sur la place centrale de Soatanana Le travail de la soie se fait en famille Le travail de la soie se fait en famille Notre guide, Fetra, traduit les explications des femmes tisserandes Notre guide, Fetra, traduit les explications des femmes tisserandes Cette femme a appris à tisser dès son plus jeune âge. Cette femme a appris à tisser dès son plus jeune âge. La communauté a créé une coopérative pour vendre les produits finis de l'ensemble des 200 foyers de tisserands La communauté a créé une coopérative pour vendre les produits finis de l'ensemble des 200 foyers de tisserands Par une piste, puis en reprenant la nationale 7, retour à Ambositra. Nous traversons une partie de cette petite ville à pied, en observant l'agitation de la fin de journée et en rendant une dernière visite à un artisan qui réalise de la marqueterie sur bois. Le résultat est surprenant au vu des moyens plus que rudimentaires dont il dispose ! Marqueterie sur bois Marqueterie sur bois