5 août : trek au pays Zafimaniry, d'Antoetra à Sakaivo - Voyage : Grande Traversée de Madagascar

Après une répartition dans la finesse de nos bagages en trois tas, nous voici partis en direction du pays Zafimaniry. Pour effectuer les 40 kilomètres entre Ambositra et Antoetra ... il nous faut quand même presque 2h30 de trajet. La recherche d'or dans les cours d'eau semble être une activité importante dans le secteur, au vu des nombreux trous qui jalonnent la vallée. 5 août-1 Sur la route entre Ambositra et Antoetra Le village d'Antoetra Le village d'Antoetra A Antoetra, le mercredi ... c'est le jour de marché. Tous les villages aux alentours se retrouvent pour échanger, acheter, trouver femme à marier, se saouler ... 5 août-3 Panneau à l'entrée d'Antoetra, à lire ... 5 août-4 Lepra, notre guide, nous présente " René Serge ", notre représentant local, en charge de notre voyage dans le pays Zafimaniry 5 août-5 Le développement local est pris très au sérieux par les communautés locales 5 août-6 Le marché d'Antoetra 5 août-8 Le marché d'Antoetra Le marché d'Antoetra Le marché d'Antoetra Le marché d'Antoetra Le marché d'Antoetra Une équipe locale, faites de porteurs, cuisiniers, aides ... nous prend en charge pour une logistique qui va s'avérer excellente. Une partie de notre équipe locale Une partie de notre équipe locale

Les pistes et sentiers qui parcourent la pays Zafimaniry datent depuis la nuit des temps. Nous croisons d'ailleurs un " Vato Lahy ", une pierre levée qui pouvait signifier de nombreuses choses : une simple borne de propriété royale, une pierre en hommage à un homme célèbre ayant vécu dans la contrée, une stèle commémorative à la mémoire d'un être disparu mais n'ayant pas été enterré dans le caveau familial !

5 août-11 Un Vato Lahy

Après trois heures de sentier en montagnes russes, nous débouchons enfin au point culminant de notre journée de marche. Deux croix marquent l'endroit et nous découvrons la suite de l'itinéraire ... une descente raide, fort heureusement aménagée avec de nombreuses marches taillées ou construites en pierre.

5 août-12 Point culminant de l'itinéraire. Les habitants de Sakaivo rentrent à la maison avec leurs achats 5 août-13 Début de la descente vers Sakaivo Lors de cette fameuse descente, force est de constater que les autochtones sont beaucoup plus agiles et souples que les randonneurs occidentaux ! Ceux-ci dévalent les pentes raides et glissantes chaussés au mieux de tongs...alors que nous autres semblons tétanisés dans nos belles chaussures garnies de vibram... 5 août-14 Les rizières de Sakaivo, depuis le sentier de descente Finalement, après une heure de descente prudente, nous arrivons au village. Nous sommes attendus dans la maison du chef de village, une tradition obligatoire qui marque le respect mutuel entre voyageur et hôte. Ce chef nous raconte, entre autre histoire, la signification des symboles que l'on peut trouver sur les volets en bois des maisons. Comme j'ai trouvé ces explications remarquables, en voici le condensé.. - Le soleil signifie l'égalité - L'alvéole de ruche nous raconte que l'union fait la force - La toile d'araignée est le symbole de la famille et de l'interdépendance 5 août-15 Des petits curieux se pressent devant la case du chef, pour voir ce que les " Vaza " fabriquent ... 5 août-16 Un volet extérieur. Tous les symboles y sont représentés Il ne nous reste plus qu'à rejoindre nos tentes, passer un bon moment autour d'un thé local ... puis d'un petit apéro à base de rhum arrangé. Ce soir les esprits s'échauffent lorsque Fetra nous raconte dans le détail comment se passe un mariage à Madagascar...