cano cristales, la rivière aux cinq couleurs

Pour notre part, nous retournons passer une nuit à Bogota avant de nous envoler pour le Parc National Natural Sierra de la Macarena.

Réouvert depuis quelques années au tourisme, ce parc est encore peu fréquenté. Les visites sont très contrôlées. Difficile d’accès par la route, on prend généralement un petit avion (18 places) charter pour rejoindre le village de la Macarena. On vient ici entre juin et novembre pour admirer l’étrange « rivière aux cinq couleurs ».

Notre échantillon de 747

Arrivé à l’heure du repas à La Macarena, nous sommes pris en charge par les agents du parc. Ceux-ci attribuent hébergement et activités autorisées à chaque groupe. Nous rejoignons d’abord notre petit hôtel simple (avec climatisation) mais disposant d’un joli parc et d’une petite piscine où il est agréable de barboter pour se rafraichir.

La visite commence d’abord par une petite formation, pour les nouveaux arrivés (les 18 passagers de notre charter), sur les bonnes pratiques environnementales à suivre à Cano Cristales. La formation est en espagnol et j’ai l’impression d’écouter un commentateur de foot tellement le débit de la personne est rapide. Il faut retenir que pour aller au Cano Cristales, crème solaire et anti-moustiques sont interdits, mais pas à la Macarena.

Ensuite, nous partons en pirogue à moteur (groupe de 8 à 10 passagers avec notre guide locale qui parle normalement) sur le rio afin de découvrir la flore et la faune locale.

Pirogue pour transporter les visiteurs

Par une température tropicale, c’est-à-dire chaud et humide, naviguer en pirogue est toujours un plaisir. Ce fut l’occasion pour nous d’observer des tortues, des oiseaux, un iguane et un caïman.

Cano Cristales ColombieTortues en formation

Cano Cristales ColombieIguane

Cano Cristales Colombiehéron

Nous allons jusqu’à un point de jonction avec une autre rivière, lieu où l’on peut observer quelques dauphins roses qui n’auront pas la bonne idée d’effectuer de grands sauts hors de l’eau.

Nous profitons de la soirée pour déambuler dans La Macarena, village tranquille où il semble bon vivre.

Cano Cristales Colombie, La MacarenaLa Macarena

Le lendemain, nous reprenons une pirogue pour un court transfert jusqu’à un check point (vérification si présence de crème solaire et anti-moustiques) où nous embarquons dans des 4x4 pour un transfert par une piste complètement accidentée jusqu’au poste des rangers qui marque l’entrée du parc. Nous laissons les 4x4 et poursuivons à pied.

Cano Cristales ColombieLe chemin en direction de la rivière

Une marche agréable, sans dénivelé, de quelques kilomètres nous mène jusqu’à la rivière. Avant d’arriver à celle-ci, notre guide nous montre que le parc recèle en son sous-sol, pour ne pas dire en surface, du pétrole.

Cano Cristales ColombieLe pétrole

Espérons que celui-ci restera à sa place et qu’aucune exploitation ne viendra détruire cet écosystème.

La rivière doit son surnom à une plante aquatique endémique (ce n’est pas une algue) la macarenia clavigera qui tapisse le fond de la rivière. Le cano cristales prend cinq couleurs différentes (jaune, bleu, vert, noir et rouge) après la saison des pluies. Ce phénomène naturel est unique au monde.

Cano Cristales ColombieLe rouge domine

Cano Cristales Colombieou le vert

Cano Cristales ColombieParfois le jaune

Heureusement que nous sommes à l’époque du numérique car il est difficile de restreindre le nombre de photos et c’est un véritable plaisir pour les yeux de cheminer le long de cette rivière multicolore.

En plus des couleurs de la rivière, il y a de nombreuses petites cascades. Décidément, cette rivière souvent nommée « la plus belle rivière du monde » ne manque pas de charme.

Cano Cristales ColombieLes cascades

Cano Cristales ColombieRivière ou peinture abstraite

Il est strictement interdit de se baigner dans les zones où poussent les plantes aquatiques. Le simple contact avec le sel de notre peau peut les endommager, mais, cerise sur le gâteau, il y a deux bassins naturels (où ne poussent pas les plantes) dans lesquels nous pouvons nager, sous l’œil vigilant des rangers.

Cano Cristales ColombieLa baignade

En soirée, nous profitons d’une soirée d’intégration avec spectacle, musique et danse folklorique locale très spectaculaire et entraînante.

Le lendemain avant de reprendre en début d’après-midi l’avion pour Bogota, nous découvrons un autre endroit du parc, avec une petite rivière où il est très agréable de se rafraîchir.

Cano Cristales ColombieJuste avant la baignade

Cano Cristales ColombieLa savane

Il ne nous reste plus qu’à profiter d’une dernière journée à Bogota avant de reprendre en soirée notre vol international.

Bogota ColombieMarché artisanal à Bogota