Revivez avec Christian Leroy, co-fondateur de Tirawa, ce superbe voyage en Colombie, de Silvia à Carthagène en passant par Bogota sans oublier une extension à la rivière aux cinq couleurs... de véritables joyaux culturels et architecturaux qu'il vous fait découvrir.

De Silvia à Popayan

C’est à Silvia, petite bourgade de montagne, située à moins de 1h30 de Popayan, que nous commençons notre voyage. Chaque mardi, les Indiens Guambianos des montagnes environnantes viennent, parés de leurs belles tenues traditionnelles, vendre leur production. Les hommes portent un chapeau et une jupe portefeuille bleue avec un liseré rose. Les femmes, elles, arborent colliers, vêtements tissés main et des ruanas (ponchos) dans des tons de bleu vif. Le tout compose un tableau coloré.

Marché de SilviaMarché de Silvia

Marché de SilviaSur la place

Silvia ColombieBus régional

Le marché est très intéressant à visiter, on y découvre légumes et fruits de la région, sans compter les plantes médicinales. Comme partout en Colombie, on trouve de la panela (pains de sucre produits à partir de la canne à sucre) dont la Colombie compte parmi les gros producteurs.

Marché de Silvia ColombiePlantes médicinales

Notre guide local Christiano, lui-même indien originaire de Silvia, nous permet d’avoir un contact privilégié avec les marchands. Ce matin, il est venu nous chercher à l’aube à l’aéroport de Popayan. En attendant le groupe (voyage Balade des Andes aux Caraïbes) provenant de Cali, nous flânons dans le marché. Christiana profite aussi pour discuter avec plusieurs marchands qu’il connait bien.

En milieu de matinée, Mathilde, notre guide française vivant en Colombie, nous rejoint avec le groupe déjà enchanté par ce début de voyage. Devenue en quelques années une vraie colombienne, Mathilde connaît parfaitement la région et aime partager ses connaissances et son amour pour la Colombie.

La route entre Silvia et Popayan est, comme toute route de montagne, très sinueuse. Avec un revêtement d’excellente qualité et une circulation fluide, le voyage est plutôt appréciable ce qui n’est pas toujours le cas en Colombie. Les camions sont souvent nombreux et difficiles à doubler.

Popayan est surnommée la ville blanche, mais elle est aussi réputée pour sa gastronomie. C’est donc tout naturellement que Mathilde (qui est restée bien française aux heures des repas) nous choisit un bon petit restaurant dans lequel nous pouvons déguster un excellent repas.

Popayan ColombiePatio à Popayan

Popayan, fondée en 1537, est l’une des plus belles villes coloniales du pays. Elle est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. A l’époque coloniale, sa position géographique, à la croisée des routes commerciales entre Quito et les grands ports des Caraïbes, fit sa richesse.

Les églises y sont nombreuses. L’iglésia La Ermita, fondée en 1546, est la plus ancienne, elle a dû être reconstruite après le tremblement de terre de 1983.

L’église de Santo Domingo (reconstruite après 1736) est remarquable par son portail de pierre sculpté.

Popayan ColombieEglise de Santo Domingo

Popayan est aussi très connue pour ses festivités de la Semaine Sainte, dont les processions comptent parmi les plus spectaculaires de Colombie. On dit que ce sont les plus authentiques après celles de Séville. Les statues de bois sont soigneusement entretenues.

Popayan ColombieEntretiens pour la semaine sainte (pose de feuilles d'or)

Plus loin, nous découvrons Le puente del Humilladero (pont du calvaire). Construit à la fin du 19e siècle, cet ouvrage d’art édifié en briques comporte 12 arches et permet d’enjamber un petit vallon donnant accès au centre historique.

PopayanLe pont qui accède au centre historique

Notre hôtel, au style colonial, se situe à proximité de la cathédrale. Nous pouvons ainsi flâner en toute tranquillité après le diner dans les ruelles et admirer les monuments historiques.

Popayan ColombieLa cathédrale de Popayan