Villa de Leyva

Ce matin, nous quittons Bogota pour la cordillère des Andes. Les paysages sont verdoyants. Cette région représente une grande importance historique. Le 7 août 1819, les armées de Bolivar remportèrent, à Boyaca (150 km de Bogota), sur la couronne d’Espagne une bataille décisive pour l’indépendance du pays. Cette victoire fut à l’origine de la création de la Grande Colombie. Un arrêt s’impose au « puente de Boyaca ». Ce minuscule pont fut l’épicentre des combats. La route est vallonnée, nous prenons de l’altitude avant de descendre en direction de Villa de Leyva.

Puente de Boyaca ColombiePuente de Boyaca

Puente de Boyaca ColombieMonument à la gloire de Bolivar et de l'armée colombiène

Très tôt conquise par les espagnols, on trouve dans la région de splendides petites villes coloniales. Villa de Leyva, très prisée des Bogotanais, a su préserver son patrimoine architectural. Nous nous installons dans le centre historique. Situé à proximité de la plaza Mayor, notre hôtel est un exemple typique de l’architecture coloniale avec son grand patio et sa petite chapelle.

Villa de Leyva ColombieNotre hôtel

Villa de Leyva ColombiePetite chapelle dans l'hôtel

Villa de Leyva ColombieChambre de l'hôtel

Villa de Leyva fut fondée en 1572. Le week-end et les jours fériés, son climat doux et sec attire de nombreux visiteurs aisés venus de Bogota.  En semaine, la ville est calme. On peut tranquillement flâner dans de charmantes ruelles pavées.

Villa de Leyva ColombieRue pavée de Villa de Leyva

La Plaza Mayor avec ses 120 m par 120 m est l’une des plus grandes places d’Amérique latine. Très sobre, elle est recouverte de gros pavés entourée de bâtiments coloniaux et d’une petite église, toute simple.

Villa de Leyva ColombieArchitecture typique

Plus loin, se trouve la Plazoleta del Carmen et l’iglesia del Carmen.

Villa de Leyva ColombieIglésia del Carmen

Nos pas nous mènent ensuite à la Casa Museo de Antonio Narino, précurseur de l’indépendance qui traduisit la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Nous prenons le temps de visiter des cours intérieures où restaurants et petits magasins d’artisanat local se succèdent. Il est très agréable en soirée de déambuler dans ces ruelles pavées.

Villa de Leyva ColombieLa grande place en soirée

Villa de Leyva ColombieL'église sur la place

Le lendemain nous partons à la découverte des environs de Villa de Leyva.

Notre premier arrêt est pour le centre des investigations paléontologiques. Recouvert par la mer il y a 250 millions d’années, les environs de Villa de Leyva abritent d’innombrables fossiles d’animaux et de reptiles marins. Il faut préciser qu’avec la tectonique des plaques, une mer intérieure s’est formée, avant de s’assécher, conservant ainsi des fossiles sans doute uniques au monde. Inutile d’essayer de dénombrer le nombre d’ammonites (de toutes tailles), il y en a un peu partout.

Villa de Leyva ColombieAmonites

On y trouvait plésiosaure(s), kronosaure(s), ichtyosaure(s), toutes des bestioles de plusieurs mètres de long aux noms imprononçables, ainsi que des tortues marines (enfin un nom facile) géantes.

Villa de Leyva ColombieTortue géante

Les fouilles sont actuellement interdites (hors construction de route et de maisons) mais tous les spécialistes s’accordent pour dire que c’est un petit paradis archéologique qu’il reste à explorer.

Notre véhicule nous mène ensuite jusqu’au couvent Ecce Homo, beaucoup plus contemporain puisqu’il fut fondé en 1620 par les dominicains. En pleine campagne, il est situé dans un cadre très agréable et reposant. Le monastère de pierres et d’adobe s’organise autour d’une agréable cour pavée de pierres incrustée de fossiles.

couvent Ecce Homo Colombiecouvent Ecce Homo

couvent Ecce Homo Colombiecouvent Ecce Homo

couvent Ecce Homocouvent Ecce Homo Fossiles

En bon français, nous ne pouvions manquer le vignoble El Marques dont la visite s’achève par une dégustation (vin blanc très correct, pour le rouge il reste des progrès à réaliser). Dégustation ici signifie verre bien rempli.

Le vignoble

La production

Fort de ce bon apéritif, il ne nous reste plus qu’à aller au restaurant savourer un plat local de différentes viandes grillées. Que les végétariens se rassurent, il y a toujours de quoi les satisfaire.

A table

Bien repus, nous partons découvrir Raquira, village connu pour être la capitale colombienne de la poterie. Ce village pittoresque se caractérise par ses nombreuses façades peintes en couleurs vives, très loin de notre habituel blanc aseptisé.

Raquira colombiePoteries géantes à Raquira

Raquira colombieRaquira

Raquira colombieIdem

Raquira colombieIdem

Villa de Leyva ColombieRetour à Villa de Leyva

Villa de LeyvaIdem