Entre Punta Arenas et l'estancia de Rio Verde - Voyage Chili-Argentine, de la Patagonie à Iguazu

Manchots de Magellan Punta Arenas a été fondée il y a 150 ans, et à l'égal d'Ushuaia, fut aussi un pénitencier. Située sur la rive Nord du canal de Magellan, (du nom du premier explorateur être passé par là), cette ville était l'un des passages obligatoires pour se rendre vers le Pacifique. Le port de Punta Arenas Vers 1880, le gouverneur de l'époque autorisa l'achat de 300 moutons de pure race aux Malouines, ce qui transforma l'économie locale. Au début du XXème siècle, près de 2 millions de moutons paissaient dans d'immenses estancias, créant d'immenses fortunes mais aussi mettant fin à la vie de toutes les tribus des indiens Onas qui occupaient ces territoires ! De nombreuses demeures furent érigées, ce qui donne à Punta Arenas un petit caractère de ville de province bourgeoise. Vue de Punta Arenas Poteau indicateur au dessus de la ville Le Palais de Mauricio Braun, témoignage de le richesse et de la puissance des grands propriétaires de la fin du XIXème Jardin en fleurs dans le centre ville Jardin en fleurs dans le centre ville Le Cementerio Municipal reflète l'histoire et les égos extravagants de la bourgeoisie locale... Ambiance bucolique dans le cimetière de Punta Arenas Ambiance bucolique dans le cimetière de Punta Arenas La tombe presque royale de José Menedez La tombe presque royale de José Menedez Le  canal de Panama mit fin aux beaux jours du port, et cette ville est désormais un carrefour commercial, une cité administrative et militaire, un centre pour l'exportation des produits de la pêche et de l'élevage de moutons ainsi qu'une zone franche. L'industrie du méthanol est une nouvelle ressource qui changera certainement l'avenir de la région. Au coeur de la ville, au milieu de la place d'arme, une statue en l'honneur de Magellan trône, avec à ses pieds, un Indien assis. Caresser les pieds de cet Indien Ona porte chance parait-il... C'est peut être pour se faire pardonner des massacres qui ont ravagé tout le Sud du pays... Statue de Magellan sur la Plaza de Armas Statue de Magellan sur la Plaza de Armas L'Indien Onas aux pieds de Magellan. Lui frotter les orteils porte chance ! L'Indien Onas aux pieds de Magellan. Lui frotter les orteils porte chance ! Plaque commémorative du passage de Magellan en 1520 Plaque commémorative du passage de Magellan en 1520 Une superbe adresse en ville : la Marmita Une superbe adresse en ville : la Marmita A la sortie de la ville, un entrepreneur original a décidé de construire un musée maritime original à base de répliques à l'identique de navires historiques. Pour l'instant on y trouve le bateau de Magellan et la barque de Shakelton lorsqu'il fit la traversée entre l'Antarctique et la Géorgie du Sud à la recherche de secours ! Une réplique du bateau de Magellan Une réplique du bateau de Magellan Sur le pont du bateau Sur le pont du bateau Dans les cales du navire Dans les cales du navire Copie de la barque de Shackleton Copie de la barque de Shackleton Nous quittons Punta Arenas, direction le Nord à destination de l'estancia Rio Verde. En route il faut absolument visiter la colonie de manchots du Seno Otway. Environ 6000 manchots de Magellan viennent nidifier durant l'été Austral dans une anse naturelle, partiellement protégée du vent. Ils arrivent sur place vers mi septembre, chaque couple revenant toujours dans le même nid. La femelle pond en général deux oeufs et les deux petits seront prêts pour la grande migration de fin mars qui les ramènera vers les côtes du Brésil afin de passer l'hiver ! Manchots de Magellan Manchots de Magellan Groupe qui rentre au nid, après 8 heures de pêche Groupe qui rentre au nid, après 8 heures de pêche Infos sur les manchots Infos sur les manchots Il reste deux heures de piste pour rejoindre notre hébergement dans l'estancia de Rio Verde, située au bord du Seno Skyring. Gaucho au travail avec ses chiens Gaucho au travail avec ses chiens Arrivée à Rio Verde Arrivée à Rio Verde Le dîner dans l'estancia est servi ! Le dîner dans l'estancia est servi ! A partir de ce jour, je vais vous donner quelques impressions des participants de ce groupe. En direct de Rio Verde : les impressions du jour de Nathalie Dulac, une des participantes à notre voyage au bout du monde... Cimetière, escorte de chiens locaux, pied de l'indien, repas pantagruélique à la Marmitta (à ne pas manquer le jour où vous passerez par là...), marin sur la goélette de Magellan, salutations aux manchots pour finir par la cerise sur le gâteau le soir : une superbe estancia en pleine nature. Terre, Ciel et mer à perte de vue... Rendez vous à demain pour la suite des aventures patagoniennes des voyageurs de Grands Reportages...