Fjord de l'Ultime Espérance, Balmaceda, Rio Serrano et parc du Paine - Voyage Chili-Argentine, de la Patagonie à Iguazu

Coucher de soleil sur le massif du Paine depuis Tyndall Coucher de soleil sur le massif du Paine depuis Tyndall Cela fait maintenant environ 6 semaines que j'arpente la Patagonie, et je dois dire que cette année est exceptionnelle d'un point de vue météo ! Tempête de bleu lorsque nous partons ce matin en bateau, direction le fond du fjord de la Ultima Esperanza ... Départ pour le fjord de l'Ultime Espérance ! Départ pour le fjord de l'Ultime Espérance ! Quatre heures de bateau seront nécessaire pour arriver au fond de ce fjord, au pied du massif du Balmaceda. Le voile de la mariée, une cascade qui se désagrège avant de toucher le sol... Le voile de la mariée, une cascade qui se désagrège avant de toucher le sol... Le Monte Balmaceda (2035 m) apparaît au fond du fjord Le Monte Balmaceda (2035 m) apparaît au fond du fjord Il y a encore 15 ans, le glacier se jetait dans le fjord Il y a encore 15 ans, le glacier se jetait dans le fjord Le parc Bernard O'Higgins englobe toute cette zone de sommets, glaciers, forêts profondes. Le glacier Serrano est aussi issu du sommet du Balmaceda Le glacier Serrano est aussi issu du sommet du Balmaceda Pour rejoindre le parc national Torres del Paine, il faut remonter sur 35 kilomètres le rio Serrano, avec une coupure vers la fin, des rapides empêchant la remontée des bateaux. Remontée du Rio Serrano jusqu'au parc du Paine Remontée du Rio Serrano jusqu'au parc du Paine Sur le Rio Serrano Sur le Rio Serrano Au-dessus des rapides, obligation de changer d'embarcation Au-dessus des rapides, obligation de changer d'embarcation Arrivée à Tyndall en zodiac Arrivée à Tyndall en zodiac A l'entrée du parc, notre hébergement pour les deux prochaines nuits : l'Hosteria Tyndall. Vue et confort sont les deux atouts de cet établissement. Hôtel avec vue, depuis le bar le l'Hosteria Tyndall Hôtel avec vue, depuis le bar le l'Hosteria Tyndall Depuis la terrasse du bar de Tyndall, les Cuernos et les Torres Depuis la terrasse du bar de Tyndall, les Cuernos et les Torres Et voici maintenant les commentaires d'Hervé (NDLR, commentaires qui n'engagent que lui ... !) "Après une journée enchanteresse, nous arrivons le soir sur les rives du rio Serrano. Tout serait idyllique, sauf que ... -    Le premier glacier n'allait pas jusqu'à la mer ! -    Il était fort sale, pas nettoyé ! -    Les sièges du zodiac n'étaient pas assez rembourrés ! -    Trop de cailloux sur les sentiers ! -    On nous a laissé repartir après le lunch de midi sans avoir eu un deuxième verre de vin gratuit ! -    On nous a collé des tenues ridicules et excentriques (sous couvert de sécurité) pour monter dans les zodiacs, non adaptés d'ailleurs aux formes avantageuses de nos femmes ! -    Les zodiacs faisaient trop de bruit ! -    Les dauphins repérés depuis le premier bateau étaient trop loin et ne sont pas passés des deux côtés du navire (comme la fiche descriptive pouvait laisser entendre ...) ! En grand professionnel, Alex nous a promis de se rattraper demain... Quand au deuxième larron de cette aventure (Christian Juni pour ne pas le nommer), il s'est enfuit dans sa chambre, prétextant avoir du travail à finir (il faisait certainement la sieste ...). Bon, et bien à demain ... si vous le voulez bien !"