Cusco - Voyage au Pérou, fête de l'Inti Raymi

Nous voilà donc au coeur de Cusco, la ville mythique, capitale de l'empire et centre du monde chez les Incas. Chacun a lu ou vu des photos, des articles, des documentaires sur cette cité péruvienne, riche des cultures qui se sont superposées au cours des siècles en strates presque géologiques. Pourtant, en dépit de ces connaissances purement intellectuelles, on s'aperçoit qu'on ne sait que peu de choses de Cusco. Rien ne vaut une véritable visite. A toucher ces pierres, jadis taillées, élevées et savamment assemblées par les Incas, on ressent une émotion toute particulière. Se produit comme une révélation... L'empire inca dont nous n'avions qu'une connaissance livresque devient réalité et prend forme soudainement. L'ancienne tradition semble revivre sous nos yeux. Notre excellente guide nous explique en français (notre maîtrise du quechua restant encore incertaine après une semaine de voyage) les merveilles architecturales et la signification des symboles du temple de Tambo Machay, le bain de l'Inca et de Puca Pucara, le " Fort rouge " qui, en véritable sentinelle, offre une vue panoramique sur la vallée de Cusco. Mais le plus impressionnant est peut-être le site de Saqsayhuaman, mystérieuse construction avec ses imposantes murailles bâties de gros blocs mégalithiques dont certains pèsent 300 tonnes ! Le génie des Incas était non seulement de transporter ces pierres (d'autres civilisations en firent autant) mais surtout de les tailler et de les assembler parfaitement alors que certains blocs ne présentent pas moins de douze ou treize angles ! Un ingénieux système rappelant un grand compas de bois permettait de suivre exactement l'arête d'une pierre déjà en place afin de reporter le dessin précis du contour sur le bloc qui allait venir se joindre à ce premier élément... Demain sera le grand jour ; dans ce lieu exceptionnel résonneront chants et danses de l'Inti Raymi, la grande fête du soleil... Après cette plongée intellectuelle, émotionnelle, dans la passé de la cité inca, la seconde plongée est plus physique. Par des escaliers sans fin, nous dégringolons littéralement vers le quartier de San Blas, typique et coloré. C'est le lieu où se retrouvent de nombreux artistes, peintres, musiciens et créateurs divers de bijoux, poteries ou tissages contemporains... C'est également le lieu de nombreuses boutiques et de quelques restaurants traditionnels où il fait bon s'arrêter. DIVERS PEROU 4 San Blas, quartier des artistes en tout genre BHU_4925 Ruelle de Cusco BHU_3040 Boutique de San Blas BHU_2960 Sympathique déjeuner dans un restaurant local PORTRAIT PEROU 4 Finalement, l'après-midi est consacré à la Plaza de Armas avec sa cathédrale abritant l'une des plus belles collections d'art colonial du Pérou, notamment d'immenses tableaux d'artistes appartenant à l'école de Cusco. Dans le même temps, les ors et les argents étincellent de toute part. Tirawa a oublié de nous conseiller de prendre des lunettes de soleil ! Jouxtant la cathédrale, l'église de la Compagnie de Jésus la défie avec son incroyable façade baroque. Et à l'intérieur, l'imposant maître-autel, entièrement recouvert d'or, confirme la puissance que les Jésuites ont eu lors de la colonisation de l'empire inca. Dieu a parfois bon dos ! BHU_5108 La cathédrale de Cusco BHU_3098 Cusco, la place d'Armes avec l'église de la Compagnie de Jésus DIVERS PEROU 7 Les rues colorées de Cusco