Cols de Sambuya Punta et de Rondoy Punta

J’ai souvent la « sale » habitude de faire des modifications dans les programmes. Aujourd’hui nous devions redescendre dans la vallée par un petit col, juste une formalité… Et bien NON, pour terminer en beauté ce tour de la Huayhuash, nous allons passer par le haut en traversant deux cols (bon le deuxième c’est juste une formalité, 10 minutes de marche à plat…). Dernière fois que l’on plie son matériel sous la tente, dernier petit déjeuner sous la tente mess, adieu aux arrieros etc… et nous voilà partis pour une montée sérieuse au premier col !

Nos cinq arrieros et P’tit Louis… qui n’est pas si petit que cela… au milieu

En longeant le lac Jahuacocha

Le bout du lac Jahuacocha

Comme pour montrer que le massif est triste de nous voir partir, les sommets se couvrent rapidement de nuages, rendant la scène plus dramatique !

A mi-chemin du premier col, sur un promontoire

Traversée sur des sentes afin de rejoindre la voie normale

Vue depuis le premier col

Traversée entre les deux cols du jour

En haut de la Qebrada Rondoy, avant la dernière descente, chacun a un petit pincement au cœur. L’aventure est quasiment terminée. La boucle est bouclée !

Depuis le deuxième col, descente dans la qebrada Rondoy

On peut voir le point de départ de notre trek où nous étions il y a huit jours : Quartelhuain

Les roches sont torturées et colorées dans la Huayhuash

Le bus nous attend au pied de la qebrada. Il nous faudra 2h30 de route pour arriver à Chiquian, petit village accroché sur les flancs de montagne. Nous n’attendions pas grand-chose de l’hôtel dans lequel nous devions passer la nuit. Mais la surprise fut bonne… Un petit hôtel charmant avec cour intérieure fleurie … et eau chaude sous la douche ! Au menu de ce soir, le traditionnel « pachamanca » (la casserole sous la terre), un plat de fête chez les Péruviens. Et en plus ce soir c’et l’anniversaire d’Anne ! Demain matin je quitte mes fonctions de rédacteur de ce blog et confie la mission finale à Jean-Marc Porte de Trek Mag qui ,vous racontera les deux derniers jours de ce voyage (la cité antique de Caral et la ville de Lima). Pour ma part je remonte à Huaraz pour finaliser quelques itinéraires que Tirawa va vous proposer dans un futur proche !

Los Nogales, notre hôtel à Chiquian

Préparation de la pachamanca

Dernier dîner dans les montagnes péruviennes

Les pensées du jour de Jean Marc Porte

Toutes les histoires ont un commencement et une fin. Huit jours en Huayhuash, comme un souffle de lumière, d’harmonie et d’espace trop vite passé ?  La dernière sente a pris tout le temps ce matin de s’élever sur les lumières des lagunes, dans de vastes pentes aux odeurs de lupins, en miroir des faces glaciaires adoucies par le passage des nuages. Un ultime col, avant de retomber droit sur la piste minière, à une encablure de notre point de départ. Fin de nos traces. Chute d’altitude. Retour à d’autres mondes. Pistes de poussière et de semi vertige. Enfilade complexe des vallées. Et puis le petit hôtel tout simple, au village de Chiquian, un peu en dessous de 4000 mètres. Bodegas et Plaza de Armas. Ruelles calmes et murs d’adobe peint de slogans électoraux... Il y a 6 heures encore, nous regardions passer les condors. Désormais, nous sommes à peu près douchées et changées.  Décompression heureuse ? Un brin d’émotion partagées en quittant nos muletiers, le cuistot et son aide. La boucle de ces semaines est quasi bouclée. Demain ? Demain, nous serons au bord du Pacifique…