Alaska, d’Anchorage à McCarthy

Feux de forêts, réchauffement climatique, températures anormalement trop élevées… Ce matin la litanie des plaintes climatiques nous laisse un peu sans voix. D’autant plus qu’il ne fait que 15° C à 8h du matin et qu’on n’a pas l’impression d’être sous les tropiques ! Retour à l’aéroport où nous devons récupérer nos deux nouveaux véhicules. American way of life… nous voici au volant de deux Jeep Grand Cherokee, rien à dire c’est confortable et luxueux ! Nous avons au minimum 7 heures de route pour rejoindre notre étape du soir, le village perdu de McCarthy, blotti au cœur du Wrangell-St. Elias National Park. En suivant la Glenn Highway jusqu’au village de Glennallen, nous avons des premiers aperçus de l’immensité de cet état.

L’Alaska est le 49e État des États-Unis, dont la capitale est Juneau et la plus grande ville Anchorage. D’une superficie de 1 717 854 km2, cet état compte seulement 740 000 habitants, dont 300 000 qui vivent à Anchorage. Alaska signifie « grande Terre » ou « continent » en aléoute. Au XIXème cette région était connue sous l’appellation de l’Amérique Russe. 

Peuplé par des Aléoutes, Esquimaux et peut-être d'autres Amérindiens depuis plusieurs millénaires, le territoire était colonisé par des trappeurs russes à la fin du XVIIIème siècle. La principale ressource de cette région était celle du commerce du bois et de la traite des fourrures. 
En 1867, les États-Unis l'achètent à la Russie pour la somme de 7,2 millions de dollars (environ 120 millions de dollars actuels). Cette région n’adhèrera à l'Union que le 3 janvier 1959. 

Le Denali (6 190 mètres d'altitude) est le point culminant des États-Unis et il se trouve au cœur du Parc national éponyme. Le climat y est de type polaire, et la faune est caractéristique des milieux froids (grizzli, caribou, orignal, ours blanc).

Rivières infranchissables, forêts profondes, sommets vierges…AlaskaRivières infranchissables, forêts profondes, sommets vierges… 

Langue terminale du Matanuska Glacier, c’est de l’autre côté de la route nationaleLangue terminale du Matanuska Glacier, c’est de l’autre côté de la route nationale

Intrusions volcaniques dans le paysageIntrusions volcaniques dans le paysage

Sur la rive droite de la Copper RiverSur la rive droite de la Copper River

Kuskulana RiverA l’origine un pont ferroviaire au-dessus de la Kuskulana River. La ligne de chemin de fer est maintenant remplacée par une piste qui permet de rejoindre Chitina et McCarthy

Lorsque nous arrivons à McCarthy… nous avons un peu l’impression de revenir un siècle en arrière. La route se termine devant un pont piétonnier et il faut trouver un téléphone local pour avertir notre logeuse que nous sommes bien arrivés ! Bref, vers 21 heures nous pouvons mettre les pieds sous la table de l’un des deux restaurants du coin : The Potato. Un groupe de blues du village donne l’ambiance. On est loin de Waikiki… 

Devant le restaurant The PotatoDevant le restaurant The Potato

Groupe local

Ambiance western dans l’unique rue de McCarthyAmbiance western dans l’unique rue de McCarthy

Les ruelles de Mc CarthyLes ruelles sont encombrées de voitures en ruine et de bâtiments délabrés… Ambiance !

Finalement nous trouvons notre lodge plutôt confortable. 

Demain nous prévoyons, weather permiting comme on dit ici, de faire un grand vol au-dessus des immenses glaciers de l’Alaska.