Arica, Putre, Parc National de Lauca et volcan Guallatiri

Le lendemain, nous nous sommes levés très tôt et avons survolé 2000 kilomètres de côte Pacifique chilienne jusqu'à Arica, à la frontière péruvienne. Là, nous avons rencontré notre guide francophone, Filipe, et Manuel, notre chauffeur. La visite du musée archéologique de San Miguel de Azapa nous a permis de voire des momies très anciennes.  À Arica, nous avons grimpé jusqu'à l'énorme drapeau chilien, avant de descendre au port et faire notre pause déjeuner dans un bon restaurant. Dans l'après-midi, nous avons continué jusqu’à une crique merveilleuse à Caleta Vitor.

Frontière chili prérou, Arica

crique merveilleuse à Caleta Vitor


Le lendemain, cap sur Putre où nous passons la nuit. Nous traversons plusieurs petits villages et apercevons de nombreux pétroglyphes. Tout le long de la côte, notre route traverse un desert aride causé par le courant de Humboldt. J'avais vu des paysages similaires au Pérou, au nord de Nazca et jusqu'à Lima.


Pour l'acclimatation à l'altitude nous passerons deux nuits à Putre, situé à 3500 mètres. Pas facile de dormir la première nuit.

Village bolivien, nord Bolivie

Il me semble que c'est le bon moment pour expliquer la géographie de l'Altiplano. Quand j'étais à l'université, au milieu des années 60, il y avait beaucoup d'enthousiasme dans le département "géographie" à propos des plaques tectoniques. Alfred Wegener a proposé sa théorie sur le mouvement des plaques continentales en 1912. Elle est aujourd'hui irréfutable, l'Afrique va bien contre les Amériques, mais elle créa beaucoup de polémiques à l'époque. Au milieu du siècle, celle-ci s'éteignit avec de nouvelles preuves, comme la dorsale au milieu de l'Atlantique qui confirma la véracité de sa théorie.

Ainsi, la plaque de Nazca au sud-est du Pacifique est subductée sous l'Amérique du Sud et a ainsi élevé la chaîne de montagnes des Andes, avec de très nombreux pics dépassant les 6000 mètres en Equateur, au Pérou, au Chili et en Bolivie. L'Amérique du Sud a un étroit plan côtier, les montagnes des Andes, puis une large plaine basse qui comprend le bassin de l'Amazone jusqu'aux steppes de Patagonie. Dans la région du Sud du Pérou, de l'Ouest de la Bolivie et du Nord-Est du Chili, cette zone surélevée forme l '«Altiplano», un haut plateau d'environ 100 à 250 km de large et de 1000 km de long ! Il comprend le lac Titicaca au nord, le salar d'Uyuni au sud et s'étend vers l'Est presque jusqu'à La Paz et Potosi.
 

La hauteur de l'Altiplano est en moyenne de 3700 mètres et compte beaucoup de volcans massifs. Lors de ce voyage au Chili-Bolivie nous verons le Parinacota (6348 m), le Guallatiri (6071 m), le Paruma (5728 m), l'Uturuncu (6 008 m) et Licancabur (5 916 m). Pour comparer, le plateau tibétain est un peu plus haut que l'Altiplano mais diffère en n'étant ni volcanique, ni aussi sec. Pour mémoire, au Sud-Ouest de l'Altiplano se trouve le désert d'Atacama, l'endroit le plus arride de la planète.

Altiplano Chilien
Évidemment et pour notre plus grande joie, l'Altiplano n'est pas une destination en proie au tourisme de masse, à la fois en raison de sa difficulté d'accès et de son altitude.
 

Lac Chungara

De Putre, nous avons suivi la route principale vers la frontière bolivienne. Nous nous sommes d'abord arrêtés au lac Chungara (4500 mètres) puis aux lagunes Cotacotani. Depuis celles-ci nous avons fait une randonnée jusqu'au village de Parinacota, en dessous du volcan du même nom. À notre grande surprise, nous avons fait l'experience d'une violente tempête de grêle. J'espérais alors que mes compagnons français ne traiteraient pas leur collègue britannique de la même manière que Jonas... The hail wasn’t my fault ! *
 

* La grêle n'est pas ma faute !

Lac Chungara

Volcan Parinacota


Nous sommes tombés sur divers animaux lors de notre randonnée. Ainsi sur le chemin du retour à Putre nous avons rencontré un groupe d'alpagas fort sympathiques et peu farouches.

Alpaga Putre Chili

Le jour suivant, une piste très raide nous mène vers le parc national de Lauca. À partir de 4000 mètres nous pouvions presque nous persuader de voir l'océan à 100 kilomètres à l'Ouest... Et vous, le voyez-vous ?
 

Parc National de Lauca

Ici, les paysages sont superbes et abrittent beaucoup de vigognes.

Vigognes Bolivie Altiplano

Nous nous sommes arrêtés à Guallatiri pour passer la nuit. À 4160 mètres, aussi haut que l'Aletschhorn !
 

Plus tard dans l'après-midi une petite randonnée viendra parfaire encore notre acclimatation.  Nous avons commencé par traverser un beau ruisseau et avons ensuite coupé à travers le plateau vers le volcan de Guallatiri... magnifique au coucher du soleil.

Volcan Guallatiri