Salar d'Uyuni et volcan Irrupuntuncu

Après avoir gravi notre premier volcan, le Thunupa, nous avons bien mérité une journée de repos ! Nous en avons donc profité pour nous balader dans les îles de Incahuassi et Pia Pia d'où nous pouvions tout de même voir "notre" volcan.

Salar uyuni

Dans l'après-midi, la route "croute de sel" fut soudain couverte par un lac peu profond... Edgar eu besoin de toutes ses compétences et des quatre roues motrices du véhicule pour nous sortir de là. 

Ambulance salar utuni

Nous avons trouvé deux autres Land Cruiser, utilisés comme une ambulance, et dont un était coulé jusqu'aux essieux. Ils ne ménageaint pas leurs efforts pour tenter de le remorquer, mais en vain malheureusement.

salar uyuni lac

Après une nuit passée dans un bien meilleur hôtel à San Pedro De Quemez, il est maintenant temps d'emprunter des pistes de plus en plus difficiles pour rejoindre le volcan Irrupuntuncu à la frontière chilienne. Une fois de plus Edgar utilise les quatre roues motrices de notre véhicule pour arriver à notre altitude de départ : 4400 mètres. L’Irrupuntuncu est un volcan actif. Nous voyons les fumerolles et les vapeurs s'échapper plus haut de ses pentes recouvertes d'un "film" de soufre jaune.

Irrupuntuncu

Notre randonnée du jour nous menera jusqu'au cratère, plein de soufre fondu, avant de continuer vers les crêtes. Nous sommes alors au-dessus de 5100 m.  C'est une expérience très excitante, mais il faut faire vraiment attention où l'on pose ses pieds ! 

soufre irrupuntuncu

Irrupuntuncu

Pour compléter le spectacle, nous avons même reçu la visite de plusieurs condors venus enquêter sur les étranges bipèdes sans plumes que nous sommes.

Condor Irrupuntuncu

Irrunpuntuncu

Comme lors de notre première ascension, le lendemain fut moins fatigant même si nous avons fait beaucoup de route. Nos différentes haltes nous ont permis de croiser d'étonnantes formations rocheuses, sculptées par le vent, un peu comme "Remarkable Rocks" sur Kangaroo Island en Australie.

sculptures de roche Bolivie

Sculpture de roches bolivie

Plus loin, un autre spectacle fabuleux nous attend : le canyon de Belvédère. Il est si étroit que la Toyota touchait presque les rochers des deux côtés !

Surprise, à la fin de la route nous tombons sur un beau lac, caché dans le désert. Edgar est decidement plein de ressources.

Canyon de belvedere Bolivie