Première étape : Granada - Voyage au Nicaragua

Notre première étape est la ville de Granada ; petite cité coloniale (124 000 habitants), très animée et agréable. Notre gîte, pour nos deux nuits à Granada, est une maison coloniale très bien restaurée, avec un patio frais et verdoyant. Certes, ce n'est pas le Hilton, mais ce n'est pas non plus ce que nous sommes venus chercher ici. Les vieilles maisons de la vieille ville sont superbes et, souvent, très colorées ; des juxtapositions de teintes que l'on n'oserait jamais chez nous ... C'est vrai que, dans le pays, je me suis souvent demandé s'il n'y avait pas eu une épidémie de daltonisme, tant les juxtapositions de couleurs utilisées sont parfois surprenantes ... S'il n'y avait qu'une maison ainsi peinturlurée, ce serait choquant ; mais, il faut bien reconnaître que l'ensemble ne manque pas d'allure. Il est très agréable de s'y promener car la température est estivale, mais sans trop, 33°C ... Ce matin (dimanche) la ville semble déserte et assoupie [1] ; mais, à partir de onze heures et, surtout, le soir, l'animation est sympathique. [2] ... Et, pour ce qui est d'aller à l'église, ils y vont ! Les slogans cathos sont sur tous les bus et toutes les voitures ... C'est certain que, même si tout se décide encore à Rome, le centre de gravité du catholicisme n'est plus l'Europe mais l'Amérique latine ! De plus, les Églises alternatives (évangélistes, baptistes, mormons, témoins de Jehova, etc.) font aussi recette.

 

[1] Sauf les églises, dont une avec un groupe de musique qui donne une interprétation très personnelle des cantiques (avec batterie et guitares électriques) qui m'a fait penser à la scène où Patrick Bouchitey chante Jésus reviens dans le film la vie est un long fleuve tranquille ... Ça chauffe velu ! Chez nous, il faudrait peut-être un peu dépoussiérer les cultes si les prêtres veulent y attirer les jeunes ... Pourquoi la pratique religieuse y serait-elle toujours compassée, triste et raide, alors qu'on y promet la joie du seigneur ? C'est de la contre-publicité ! [2] J'ose le faire ou pas ? C'est ça qu'on appelle cyclamen ? Ouais, bon, facile ...