4ème jour de trek - Trek au Vietnam, les minorités du Nord

Si hier le chemin était vallonné, aujourd'hui nous attaquons directement dans la pente en traversant d'abord les cultures, puis une épaisse forêt de bambous et végétation tropicale. Le chemin, étroit, est creusé par les pluies de mousson. La forêt tropicale Le chemin raviné par la mousson Sur l'autre versant, le paysage s'éclaircit. Nous avons franchi le coeur du massif du Song Chay et descendons en direction de Che La, nous sommes toujours en pays Hmong. Changement de versant, changement de décor Nous nous arrêtons pour le repas chez une famille Hmong. Comme je prends des photos, la famille tient, après le repas, à revêtir la tenue du dimanche brodée à la main. Comme toujours pour la pose officielle, tout le monde reste sérieux et éclate de rire en voyant la photo. Le coin salle de bains Les préparations La photo souvenir Rencontre sur le bord du chemin A Che la, nous traversons une route goudronnée qui dessert le village. Le chemin plonge dans la pente et ce soir, nous sommes en territoire Nung In. Comme la plupart des populations de cette région, cette ethnie vivait dans le sud de la Chine avant de migrer vers les montagnes du Nord Vietnam, fuyant les famines ou les persécutions. Arrivés au 18ème siècle, parmi les derniers, ils se sont installés sur les terres hautes, les seules laissées libres de culture. Originaires du Khouang Xi et du Yunnan, ils font partie de la nation Thaie et en parlent la langue Notre hôte Chez nos hôtes Leur vêtement, composé d'un sampot rassemblé sur le bas du dos, est surmonté d'un étroit gilet de couleur. Tays et Nungs sont les spécialistes de la culture de l'indigo utilisée pour la teinture de ces vêtements. Comme dans beaucoup de village, il n'existe pas de WC, il faut profiter de la nature environnante pour s'alléger. Normalement, c'est ici que nos groupes passeront la nuit. Pas de soucis, ils m'ont précisé qu'un WC sera vite construit (Ah, les besoins de ces touristes...) La voisine