21 Janvier 2016 Randonnée jusqu'au Cap Brett - Grand Tour de Nouvelle Zélande

J'avais convoqué notre noble assemblée pour 8 heures, qui devait être l'heure de départ de notre bateau-taxi pour rejoindre notre randonnée. Mais soeur Anne ... ne vois tu rien venir ... pas de bateau à l'horizon ! Finalement c'est avec 30 minutes de retard que nous grimpons dans notre zodiac. Manette des gaz vers le bas... les 300 chevaux de l'engin nous catapultent en un temps record de l'autre côté de la baie. La pancarte annonce 8 heures de marche pour 16 kilomètres. Cela nous fait un peu sourire... du 2km de moyenne par heure ! Eh bien, on peut vous dire que c'est ce temps que nous avons mis. Point de départ pour Cap Brett, 16 km ... 8h de marche ! Point de départ pour Cap Brett, 16 km ... 8h de marche ! Le sentier est magnifique mais ardu ! Des successions de montées et de descentes, bien casse-patte, dans un terrain quelques fois très glissant... mais avec des vues ... uniques et magnifiques ! 20160121 Cap Brett-2 Au départ du sentier, dans une végétation tropicale humide La Bay of Islands mérite bien son nom La Bay of Islands mérite bien son nom La Bay of Islands mérite bien son nom La Bay of Islands 20160121 Cap Brett-5 On commence à voir le début de la fin ... mais il reste encore des heures ... 20160121 Cap Brett-6 Le cap Brett est tout au bout ! 20160121 Cap Brett-7 Début de la dernière descente 20160121 Cap Brett-8 Le phare du cap Brett Au bout du cap Brett, un ancien phare, très esthétique, prévient les marins des grands dangers qui les guettent à venir s'approcher trop prêt des côtes déchiquetées, balayées par des courants très violents. 20160121 Cap Brett-9 Il y a un refuge au cap Brett, pour ceux qui adorent la grande solitude ! Pour nous, l'embarquement dans notre bateau qui est venu nous récupérer ... sera d'ailleurs très sportif. Une vague scélérate a même bien failli nous ravir Elisabeth... qui s'en est tirée avec une belle chute ! Notre bateau-taxi est en approche... Notre bateau-taxi est en approche... Le retour avec notre amazone-pilote sera lui aussi assez épique, le trajet ressemblant à un tour de manège dans un grand 8. Dans les remous du voyage de retour Dans les remous du voyage de retour Deuxième nuit dans notre bel hôtel, avec comme seule différence ce soir ... tout le monde est à l'eau minérale, déshydratation oblige, malgré les trois litres que chacun a porté dans son sac ce matin !