Découverte de la Baie de Lakahia - Voyage en Indonésie : Irian Jaya et Moluques

  Plage de Lakahia L'orage a duré une bonne partie de la nuit avec une mer assez forte. Cela n'a toutefois pas perturbé notre sommeil car nous avions bien besoin de récupérer de nos heures de voyage ! En milieu de matinée nous parvenons, au terme de quelques 20 heures de navigation (la plus longue étape en mer de ce voyage, dixit Etienne !), à l'entrée de la baie de Lakahia où un premier bain est prévu ... pas plus loin car après, le long des berges, la présence de crocodiles rend l'exercice périlleux ! Juste à côté, rencontre de nos premiers papous qui " nomadisent " quelques jours sur la plage. Ils ont quitté leur village pour pêcher (ils nous vendront le poisson pour le déjeuner) et récolter le sagoutier (palmier local). Ils ont établi un camp sommaire fait de grandes bâches en plastique. Ils sont physiquement très beaux et leurs enfants en pleine forme. Avec une de leurs pirogues et le canot annexe du bateau, nous remontons une rivière étroite, bordée de mangroves et de gigantesques pandanus aux racines aériennes. Nous arrivons sur un autre campement provisoire de papous en train d'extraire la sève des sagoutiers, féculent dont ils font leur farine de base. Retour au bateau vers 15 heures. Nous déjeunons pendant la navigation qui va nous mener plus loin dans la baie. Alors que nous jetons l'ancre pour le mouillage du soir, un spectacle rare va s'offrir à nous. Deux baleines viennent, à intervalles réguliers, respirer en surface. Le jeu consiste alors à deviner dans quel secteur on va pouvoir apercevoir le jet de vapeur s'échappant de leur évent. Le paysage a beaucoup changé et nous sommes aujourd'hui entourés de montagnes abruptes qui plongent directement dans la mer. Une balade était prévue mais l'absence de tout sentier, les branches qui jonchent le sol et les cailloux glissants ... nous font rapidement renoncer ! Nous revenons au bateau pour un dernier plongeon au crépuscule, les crocodiles ne s'aventurant pas aussi loin des berges et les baleines n'attaquant pas l'homme ! Pas de pluie aujourd'hui mais un ciel couvert, sans aucune apparition du soleil. Pourtant ce soir chacun en sent les effets, tant est forte la réverbération sous ces latitudes.  Triste sort réservé aux requins  Pandanus formant la mangrove   Remontée du fleuve en pirogue locale Récolte de la sève de sagoutier Père et enfants Papous Event de baleine