Entre Mansuar et Batanta - Voyage en Indonésie : Irian Jaya et Moluques

Le village devant lequel nous avons mouillé pour la nuit, et que nous découvrons au petit matin, est ravissant. Sur l'habituelle plage de sable blanc bordée de cocotiers, nous découvrons des paillottes qui font plutôt penser à un club de vacances, et d'autres en constructions, toutes en bois (des îles cela va sans dire !) dans lesquelles une " chambre d'hôtes " est prévue. Cela est dû à l'action d'une ONG australienne qui tente d'améliorer la vie des habitants de l'île en développant le tourisme ; on est à quelques heures de pirogue de Sorong où nous prendrons l'avion après demain, et il est évidemment plus facile de faire venir des touristes ici, plutôt que là d'où nous venons. Et d'ailleurs la randonnée s'en ressent pour traverser l'île, au lieu du sentier boueux dans la forêt vierge, une large allée, parfois bétonnée, et pour monter le petit dénivelé de l'île : des escaliers en pierre ! De l'autre côté, nous aboutissons à un " dive lodge " construit par un Balinais et dont la clientèle se consacre essentiellement à la plongée. De retour au bateau, nous allons ancrer face à un atoll voisin (Augusta), île toute ronde couverte de cocotiers et vierge d'habitants, où l'après midi se déroule en pratiquant les activités nautiques qui auront fait notre ordinaire au cours de ce séjour de rêve. Dans la soirée, deux heures de navigation pour aller mouiller au bord de l'île de Batanta, face à un " resort " appartenant à un natif de Hongrie, et spécialisé également dans la plongée sous-marine. Il est situé sur un immense domaine, mais ne comporte que dix bungalows, construits sur l'eau, dont huit sont occupés par de jeunes Australiens, au matériel photo sous-marin impressionnant.