Entre Wayag et Minyaifun - Voyage en Indonésie : Irian Jaya et Moluques

Courte navigation matinale dès 5 heures du matin, toujours dans l'archipel de Wayag, pour un premier snorkeling, en sautant directement du bateau. Aujourd'hui le temps n'est pas très beau et les fonds de coraux en sont moins colorés. Puis nous repartons vers le sud, passant à nouveau la ligne de l'Equateur, pour atteindre après deux heures de navigation l'île de Kawe, où une rivière d'eau douce doit nous permettre de reconstituer notre stock... Depuis deux jours en effet, il fallait limiter les douches, la citerne étant quasiment vide. Sur cette île est exploitée une mine de nickel à ciel ouvert et c'est au petit village installé au bord de l'eau pour héberger la trentaine de personnes qui y travaillent que nous accostons. Pendant le remplissage, le bain est remplacé par une partie de volley-ball, parce que, comme c'est fréquemment le cas, près de l'embouchure de rivières, d'énormes crocodiles y vivent, et deux mois auparavant, un plongeur imprudent s'en tira miraculeusement avec seulement 40 points de suture ! Dès que la cuve est pleine, nous reprenons la mer pour trois heures de navigation vers l'île de Minyaifun. Pendant cette traversée, le temps s'est encore assombri, et bientôt, l'orage nous contraint de nous retirer soit dans les cabines soit dans le carré arrière. Mais le temps change vite sous l'Equateur et à notre arrivée, le soleil est de retour. Le seul petit village de l'île est étonnant : une cinquantaine de paillottes ou petites maisons en dur. A droite du débarcadère, les chrétiens avec une église à l'extrémité ; à gauche, les musulmans et une mosquée à l'autre bout ! Et pas moins de trois " chantiers navals " ... mais artisanaux... occupent les hommes du village. Les pirogues qu'ils fabriquent à la main, aidés de quelques outils coupants et d'un rabot, sont de véritables oeuvres d'art. Au départ, une bille de bois, creusée à l'aide d'une herminette, puis les parois en sont rehaussées par des planches épaisses soigneusement ajustées et assemblées, le pont fignolé à grands coups de hache, mais avec une précision de sculpteur, vraiment de la belle ouvrage ! Petit snorkeling au coucher du soleil, et nous restons au mouillage sur place, une livraison de poisson étant prévue au retour de la pêche. Sur l'île de Kawe Installations sur l'île de Kawe Village de Minyaifun Maison locale Chantier naval