Premier contact avec les Moluques - Voyage en Indonésie : Irian Jaya et Moluques

Remue ménage nocturne à bord, lorsqu'en fin de nuit, la mer devenant forte et la pluie menaçant, il fallut quitter le pont supérieur, et réintégrer les cabines avec les matelas. Au petit matin, nous accostons devant notre première île des Moluques : Watubela, longue de 5 kilomètres et culminant à 215 mètres. Une balade nous la fait traverser dans toute sa longueur, le bateau venant nous récupérer à l'autre extrémité. En une nuit, nous avons changé de monde. Après la région montagneuse et les forêts épaisses de l'Irian Jaya, un relief beaucoup plus doux et le royaume des arbres aux épices. Autrefois les Moluques furent le centre mondial de production des épices, et notre randonnée du matin se fait parmi les anacaniers (noix de cajou), muscadiers, girofliers, amandiers, etc... Un millier d'habitants sur cette petite île, qui parlent trois dialectes différents... avec quand même l'Indonésien comme langue commune. Notre passage dans le premier village crée une récréation supplémentaire pour les écoliers, tous en uniforme rouge et blanc. Pour le reste de la journée, le bateau va stationner devant une autre petite île, déserte, où nous nous livrerons au " snorkeling "  (observation des fonds sous-marins), le matin à marée basse et l'après midi à marée haute. A 100 mètres de nous, un groupe de dauphins en fait autant ... Le temps, qui s'était un peu couvert à la suite de l'orage du matin (notre randonnée s'est faite sous une légère pluie), s'est bien amélioré ensuite, et c'est sous un beau soleil et une mer calme, que vers 17 heures, nous commençons une nouvelle navigation d'une douzaine d'heures pour l'île de Banda. Premier village Deuxième village Plage comme dans les magazines Et l'homme inventa la pirogue Fonds sous-marins