Safari Kangourous - Voyage en Indonésie : Irian Jaya et Moluques

 Navigation nocturne de 2 à 6 heures, toujours (mais pour la dernière fois) en remontant les côtes de l'Irian Jaya. On jette l'ancre face à une rivière qui termine sa course en une somptueuse cascade (Kitikiti). A 7 heures le canot nous débarque pour le safari de la matinée, à la recherche des kangourous qui vivent dans cette région. Nous formons deux groupes, afin d'augmenter nos chances de les apercevoir, et progressons dans une forêt, qui, sans être clairsemée, est plus abordable que celle d'hier, faite de merbaus aux troncs encore plus impressionnants que ceux rencontrés jusqu'ici, et d'entrelacs de lianes qui raviraient Tarzan...  De nombreux merbaus découpés à la tronçonneuse jonchent le sol. Les braconniers bucherons se contentent de quelques planches débitées sur place et laissent le reste pourrir ...  Pendant une heure, nous marchons sans rien apercevoir, et puis un premier kangourou est intervenu, sautillant et disparaissant aussitôt, puis un deuxième, un troisième ... enfin, à une exception près, chacun aura vu son kangourou ! Ils sont plus petits que ceux d'Australie ... évolution darwinienne propre à tous les habitants de la forêt, et bien sûr, leur apparition est trop brève pour être fixée sur la pellicule (comme on disait à l'époque révolue de l'argentique). Enfin, cerise sur le gâteau, certains apercevront même un casoar, norme oiseau qui ne vole pas, avec une tête bleue et un cou rouge, surmontés d'une espèce de formation osseuse absolument surréaliste, et dont le plumage est fait d'une fine chevelure, très recherchée pour la décoration ! Quelques sangliers passent aussi dans le secteur. Nous remontons ensuite la rivière jusqu'à un lac d'un bleu très vif, formé par la rivière dans une dépression, difficile à atteindre à cause de la végétation qui l'entoure, mais à l'eau fraîche revigorante. Après quatre heures de ce petit safari-trek nous regagnons le bateau qui se déplace ensuite de quelques miles, dans la baie , pour se rapprocher d'un ensemble d'ilots aux eaux transparentes et aux fonds couverts de coraux, que nous explorerons l'après-midi. Pendant ce déplacement, au cours duquel nous déjeunons, qui est-ce qui vient nous surprendre et nous faire oublier les plats de crevettes et de poulet préparés par Agus ? ... Une baleine, qui sans doute étonnée par la présence de ce bateau, sort à deux fois sa gueule de l'eau puis plonge avec un bon coup de queue majestueux et disparait !!! A 17 heures nous appareillons pour une navigation de douze heures plein Ouest, direction les Moluques, pendant que le ciel devant nous s'enflamme au crépuscule.    Lever du jour    Trek en forêt    Baignade dans le lac bleu    Crépuscule