Une journée particulière - Voyage en Indonésie : Irian Jaya et Moluques

Plage de Saleman

Nuit douce et étoilée au cours de laquelle nous voguons le long de la côte nord de Ceram pour atteindre en début de matinée les îles Besard, sept îlots au bord desquels nous devions faire du snorkeling jusqu'à la mi-journée... Les éléments en décidèrent autrement. Le temps se gâte très rapidement, le ciel devient noir et le vent se lève. Le canot nous ayant déjà déposés sur la première île, nous décidons de rentrer au bateau. Pour transporter la dizaine que nous sommes, le canot doit faire deux rotations, par ailleurs en raison des hauts fonds, le Caman est ancré au loin, au moins à un kilomètre de la plage. Lors de la première rotation, le moteur tombe en panne... heureusement tout près du bateau. Le moteur est hissé à bord, et son démontage commence... Pendant ce temps, l'orage s'est déchaîné : trombes d'eau comme seul sait en produire le ciel sous ces latitudes et vent violent, il fait presque froid ! Sur la plage, ceux prévus pour la deuxième rotation s'interrogent... Finalement, au bout d'une heure et demie, deux membres de l'équipage partent à la rame les récupérer, pagayant de toutes leurs forces sur cette mer démontée. Spectacle dantesque que ce retour du " Radeau de la Méduse " où chacun pagaye, qui avec sa rame, qui avec l'une de ses palmes au milieu des éléments déchaînés. Sans plus attendre, nous mettons le cap sur la baie de Sawai, prévue pour l'après midi. Entretemps, l'orage a cessé et le moteur a été réparé, nous pouvons donc accoster pour la première fois sur l'île de Ceram, dans le village de Saleman que nous visitons sous le soleil provisoirement revenu. Puis vers 17 heures, nous mettons cap au nord et quittons les Moluques, escortés pendant un moment par un groupe de dauphins, se projetant en l'air à l'avant du bateau, visiblement satisfaits de l'enthousiasme qu'ils suscitent. Arrivée de l'orage L'orage est là ! La "radeau de la méduse" Bye Bye l'orage Village de Saleman Habitants de Saleman Ca y est, nous quittons les Moluques